Sélectionner une page

Définition de la Magie et de la Sorcellerie

calendrier lunaire magie et sorcellerie

Les définitions de la Magie et de la Sorcellerie sont aussi multiples qu’il y a eu d’auteurs pour en parler. Et si on les lisait toutes ont s’apercevrait vite que beaucoup se contredisent les unes les autres.
Ainsi pour Eliphas Lévy « La Magie est la science exacte de la nature et de ses lois ». Mais il ne parle que de Magie et déconsidère complètement la sorcellerie.
Tout comme le comte Pierre Vicenti de Piobetta, pour qui la Magie est une hyper physique, et la sorcellerie une « basse magie », qui ne serait qu’un ramassis de charlatanisme et de superstitions mêlées.

D’autres tels Auguste Prost, voient dans la Magie une encyclopédie des arts et sciences occultes ainsi que des pratiques qui s’y rattachent. Mais la encore on occulte la sorcellerie, que l’on considère comme inférieure à la magie. Enfin pour Pierre Manoury, « les Magies sont des ensemble de techniques ou de pratiques visant une action mentale ou une réalisation sur le plan matériel ». Pour lui la Sorcellerie n’est pas à être considérée comme inférieure à la Magie, mais il fait une distinction, avec jugement de valeur, entre Sorcellerie et « Basse Sorcellerie ».

La Magie n’est en rien supérieure à la Sorcellerie, à la Magick, ou à la Chaos Magick. De même dans la Sorcellerie, le Satanisme, ou la Sorcellerie des campagnes ne sont en rien inférieurs à la Sorcellerie de type Wicca.
Une autre séparation courante de l’Art se fait sur les notions de « Voies de la Main Droite » et « Voies de la Main Gauche ».
En Occident, on entend couramment par « Voies de la Main Droite », des voies basées sur le divin, sur l’esprit et sur sa libération du corps qui est considéré comme une entrave. Les « Voies de la Main Gauche » sont considérées comme des voies « démoniaques », basées sur la matière, le corps (et donc la sexualité) et la recherche des pouvoirs.
Ces définitions s’accompagnent bien sûr de jugements moraux considérant que la recherche des pouvoirs est quelque chose de mal, que le corps est quelque chose de sale, et la sexualité encore plus.

Tout cela fait que les Voies dites « de la Main Gauche » sont considérées par leurs opposants comme des voies inférieures à celles de la « Main Droite ».
Ces jugements de valeur sont tout aussi farfelus et sans fondement que ceux cités précédemment : les Voies dites « de la Main Droite » ne sont en rien supérieures ou plus évoluées que celles dites « de la Main Gauche ». Maintenant que ces étiquetages de convenance ont été mis de coté, voyons comment nous pouvons définir l’Art, qu’il soit Sorcier, Magique, Magicke ou autre. Par commodité je parlerai de l’Art.

 

L’Art, est comme son nom l’indique un art, mais aussi une science. C’est un ensemble de techniques, basées sur des connaissances des lois naturelles acquises au fil des temps, qui permettent à celui qui les pratique de produire des effets matériels ou non en accord avec sa Volonté.
Cette définition se rapproche beaucoup de celle de la Magick donnée par Aleister Crowley.
Si on prend cette définition au pied de la lettre alors toute activité créatrice est magique.
Cela inclurait dans la « Magie » l’art (peinture, sculpture, poésie, musique), les innovations scientifiques (l’invention de quelque chose est une forme de réalisation, ou de création), mais aussi des actes tous bêtes de la vie de tout les jours, comme coudre, faire la vaisselle ou éplucher les carottes. J’en vois déjà certains sourire en lisant la fin de la dernière phrase.

Et pourtant …. En quoi coudre un vêtement avec attention serait-il moins magique que d’écrire un poème, ou de mettre au point un rituel complexe ?
Faire la vaisselle, avec la volonté de la faire avec excellence, est tout aussi magique que de célébrer un Sabbat.
Beaucoup d’ésotéristes occidentaux compartimentent leur vie en « vie profane » et « vie occulte », sans comprendre qu’ainsi ils limitent eux-mêmes la portée de leurs actions magiques, puisqu’ils ne sont « mages » qu’à temps partiel !

Mais attention, conduire tous les actes de notre vie en accord avec notre volonté serait un excès aussi dangereux que l’inverse. Comme en toute chose la modération est de mise, et la meilleure des voies est toujours celle du milieu. Car si la Magie est l’Art de créer les choses en accord avec notre volonté, elle se manifeste aussi dans les petites surprises de la vie.
Ainsi, laissez de larges parts à l’imprévu et au « non contrôlé » dans votre vie, sinon celle-ci deviendra morne et sans vie, puisque dénuée de toute magie.
Une rencontre imprévue, ou un coup de foudre sont quelque chose de magique.
A vouloir régenter toute votre vie, vous passeriez à coté d’une chose aussi magique que l’Amour, et qui lui, ne se prévoit pas, et ne se régente surtout pas.

En magie, savoir lâcher prise est aussi important que de maîtriser sa volonté.

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!