Sélectionner une page

Je  suis heureuse d’accueillir un pur produit de l’univers infini dans toute sa liberté et sa diversité… un être étrange pour certains… un être aussi spirituel que jardinier… et aimant le naturel, alors nos chemins devaient forcément se croiser… c’était inévitable… je veux parler de… Baba Bear !!!

Diane, votre sorcière bien-aimée : merci beaucoup et bienvenue à toi Baba Bear pour cette interview spiri-permaculturelle !
Tout d’abord, peux-tu te présenter à mes lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

baba bear permaculture

Baba Bear : Salut les amis, c’est Baba Bear.
Je suis en pleine ébullition et je kiffe ma racine au quotidien.
En clair, je suis un humain comme toi et je découvre la magie de notre existence.
Je réalise que plus je me connais, plus j’ai d’impact réel sur la réalité que je vis.
En d’autres mots, c’est avec beaucoup de présence et de conscience que je navigue (et pilote) mon expérience humaine.

Je fais ça en grande partie grâce à la méditation, l’introspection et la réflexion.
Je t’avoue que vivre à la campagne et en présence du vivant (de la Nature), et bien, ça transforme ma vie et me permet justement cette liberté d’esprit.
C’est ce grand Tout qui me permet de kiffer ma racine.

Diane, votre sorcière bien-aimée : Malgré les bruits parasites de ta caméra qui tape dans son boitier et qui ont fait perdre la tête à beaucoup de tes téléspectateurs sur youtube… Je passe de purs moments de bonheur à te regarder évoluer avec une telle joie de vivre qui semble rayonner sur ta vie, celle de tes proches et jusque dans tes aventures en permaculture… ton kiffe, comme tu dis… mais d’où te viens cette si belle et puissante énergie positive et depuis quand mène-t-elle ta vie ?

Baba Bear : Cool…Vraiment ravi de savoir que tu kiffes autant et je vois donc qu’on est en plein cokiffage !
Donc continue à surfer cette belle vague que j’offre avec korAkor
Et en effet, le surf, et bien ça secoue.
Glisser sur la vague ça demande un effort et ça se mérite.
C’est le ‘prix’ à payer pour entendre les trucs que j’ai à te dire… et promis, je fais un effort…hihihihi…

Alors, l’énergie me vient en faisant ce que j’aime.
Comme si ma volonté d’agir était assez forte pour me permettre d’oser, et une fois que je suis lancé, y’a une montée en puissance… en énergie !
Donc, si t’as bien compris, c’est en faisant ce qui me fait kiffer que je gagne de l’énergie et pas nécessairement le contraire.
C’est quand je fais des choses qui me font peur que je suis nourris.
Je crois que je me shoote à l’adrénaline… auto-produite et consciemment naviguée.

Je crois que je l’ai toujours eu car on a toujours pensé et dis de moi que j’étais le fou, celui qui osait faire des trucs…
J’en profite pour remercier mes parents car j’ai conscience aujourd’hui que c’est grâce à eux (aussi bien le pire que le meilleur) que je suis qui je suis aujourd’hui.

La gratitude aussi est une source d’énergie
Bref, y’a différentes sources d’énergies et sachez que nombreuses viennent du dedans…

Diane, votre sorcière bien-aimée : Toute ta vie est empreinte de bio et de respect de la nature… Peux-tu nous expliquer comment cela se passe concrètement dans ta vie de tous les jours (à la maison, au jardin, dans ta relation aux autres,…) ?

Baba Bear : En fait, tout n’est pas ‘bio’ dans ma vie… par contre tout fait sens.
Chaque moment de mon existence prend sens et mes choix sont toujours pris consciemment.
Donc, que je mette du gasoil dans ma voiture ou que j’aille échanger des herbes contre des carottes avec mon voisin maraîcher, je suis en paix avec ce que je fais.
J’éprouve en effet un profond respect et beaucoup de gratitude pour chaque opportunité, chaque échange.

Concrètement, je passe beaucoup de temps à remettre en question mon existence et mes croyances.
Plus j’écoute mon coeur, plus je comprends des choses et vois une autre perspective.
Quand on vit avec un chien, on sait qu’il est intelligent et qu’il joue avec nous.
Et bien, c’est la même chose avec les végétaux, les champignons et tous les êtres vivants qui nous entourent.

Pour moi, il y a des possibilités d’échanges et donc je choisis volontairement d’entrer en symbiose avec ces êtres.
On va cokiffer….
Je vais prendre soin de toi du mieux que je peux, et tu peux me filer quelque chose en échange :
– nourriture, bois, ombre, médecine, fleurs, matières organiques, coupe-vent… pour les végétaux
– et force motrice, excréments, nourriture, régulation, compagnie… pour les animaux.

En clair, je vis dans une grande colloc et on donne tous le meilleur de nous pour assurer de l’abondance pour tous.
On s’entraide entre royaumes biologiques.
C’est bien entendu le même mécanisme avec les humains.
Tiens, c’est un peu ce que je raconte dans mon intervention à TED.

Diane, votre sorcière bien-aimée : Quelle est ta plus grande qualité, selon toi ?

Baba Bear : Je suis un fin stratagème et je kiffe résoudre les problèmes.
J’arrive à voir des opportunités dans chaque instant de la vie.
Vas-y, essaye un peu…explique moi ton problème et je t’aide à trouver l’opportunité…

Diane, votre sorcière bien-aimée : Alors comment faire pour entrer en symbiose avec cette énergie intérieure de vie à chaque fois qu’on le souhaite et avec facilité car beaucoup de personnes s’essayent à cette manoeuvre sans jamais y parvenir ou bien que trop rarement ?

Baba Bear : Alors, j’ai la conviction que ces gens tiennent des doutes, des peurs et peins d’autres trucs qui ne leur servent plus trop.
Et puis il y a sûrement une attente du résultât. On imagine souvent que la vie doit être comme ci ou comme ça.
Être humain c’est aussi ne pas savoir ce qui va se passer... donc tant qu’on attend un résultât concrêt, et bien on tient nos propres limitations…
Si tu cherches la symbiose avec toi-même, alors offre-lui le meilleur de toi-même (donc tout ce que ton coeur te dit de faire) sans attendre un résultat.
Ce qui viendra sera parfait pour toi.
Imagine le champignon qui s’énerve parce que l’arbre lui donne des sucres transformés en échange. On ne contrôle donc pas ce qu’on nous donne…. on ne peut contrôler que ce que nous donnons.
En clair, toute personne qui souhaite entrer en symbiose avec cette force intérieure reçoit exactement ce qu’elle est censée recevoir… c’est notre attente qui fausse la donne…
Il n’y a aucun effort à faire… tout coule de source.

Diane, votre sorcière bien-aimée : Et quel est ton plus grand défaut ?

Baba Bear : L’obsession de la création… ça m’isole… j’aime entrer dans ma bulle artistique et c’est tout à mon avantage car c’est dans ces moments solos que je médite et m’épanouis pleinement.
Ça peut être un défaut quand on vit en famille.
Par exemple, c’est dans mes moments solo que je peux faire ce genre de vidéo :

Diane, votre sorcière bien-aimée : Comment gères-tu le stress et les moments difficiles de la vie, quel est ton truc pour garder le sourire et être heureux ?

Baba Bear : Alors j’ai deux grandes techniques :

1)   Je sais pertinemment que je suis le créateur de ma réalité et que tout ce que je vis est une projection de ma conscience.
Chaque expérience (les meilleures comme les pires) est là pour me servir à mieux me connaître.
Ce sont mes croyances qui gouvernent la réception de chaque information… donc plus je questionne et remanipule (mentalement) mes croyances, plus je choisis d’être agacé ou émerveillé par ce qui se passe.
Tiens, y’a cette vidéo pour aller plus en profondeur :

2) et quand j’ai un peu plus de mal à transformer ma croyance sur le champs, alors j’accepte totalement l’émotion du moment et je prends du recul.
Je vais faire une balade, je me mets en condition mentale et je composte tout ça.
Je fais la paix avec ce qui s’est passé… et bien entendu, je fais de même avec tous les autres évènements qui m’ont boulversé et blessé …
C’est un réel travail (et c’est grandement kiffant)

Diane, votre sorcière bien-aimée : Super, cela me fait penser à un article que je suis en train d’écrire sur le fonctionnement du cerveau… je mettrai le lien ici dés qu’il sera paru…
Tu as découvert la recette secrète et magique du bonheur et peux-tu nous la partager ?

Baba Bear : Accepter que tout ce que tu vis est totalement parfait et que ça te sert à prendre les décisions qui te mène vers ton kiffe.
Notre condition humaine fait que nous ne pouvons pas imaginer ce que nous allons gagner à aller vers nos peurs.
On ne peut qu’imaginer ce que nous allons (peut-être) perdre.
Et ça pousse à l’inaction.

J’ai conscience que vivre pleinement ma vie est le plus enrichissant que je puisse faire.
Alors je fonce le Coeur ouvert !

Certes y’a des stratégies et ça demande d’utiliser ses outils (cerveau, estomac, mains, internet…), donc tout le monde peut y arriver.

Astuce : C’est facile et complexe.

Ma formule secrète : Fais ce que tu kiffes + kiffe ce que tu fais + sois au service du vivant + reçoit une compensation abondante = korAkor

Si ça vous intéresse, voici une vidéo dans laquelle j’explique comment créer sa vie avec la permaculture :

Diane, votre sorcière bien-aimée : Comment t’es venu cette passion pour le « jardungle »,  et peux-tu expliquer ton concept aux lecteurs de calendrier-lunaire.info ?

Baba Bear : Le jardungle, c’est un jardin-jungle.
Donc un morceau de terrain (dans mon cas, 5000m, soit un demi hectare) que je transforme en jungle comestible.

Au début, je voulais ouvrir des écoles holistiques dans des petits villages paumés.
J’ai créé 2 programmes en Amérique Centrale.
Tiens, si ça t’intéresse, voici une vidéo qui résume mon école au Guatemala. Le projet s’appelle It’skool et y’a pleins de vidéos sur mon site pour les curieu.ses… :

C’était magique et je savais qu’il manquait quelque chose.
Je voulais que ces lieux produisent leur nourriture et je m’imaginais de la nourriture de partout !
C’est donc la permaculture qui m’a apporté le savoir-faire.
J’ai beaucoup voyagé et j’ai contribué à la naissance de plusieurs lieux (Inde, Malaysie, Indonésie, Australie…).
Bref, j’ai appris énormément et je révais de créer le mien.
Alors on est arrivé en France en 2014, et depuis août, on loue un ancien champ agricole à la mairie.

En 3 ans, c’est incroyable de voir tout ce qu’on a installé, planté et l’abondance qu’on génère déjà.
Ça va très vite quand on travaille avec le vivant.

C’est donc dans notre Jardungle que je fais toutes mes activités et que je passe la plupart de mon temps.
Je vis dans ma jungle.

Diane, votre sorcière bien-aimée : Quels sont les mentors qui t’ont inspirés dans ton amour du vivant, végétal et spirituel ?

Baba Bear : Alors j’ai été bouleversé par pleins d’humains.
Aussi bien les grands penseurs comme Osho, Thoreau, et Fukuoka que les hommes et femmes que j’ai rencontré sur le chemin.
Tant de rencontres qui ont transformé qui je suis, en me montrant une nouvelle perspective.
Donc je me suis régalé dans ce buffet de savoir qu’est l’humanité.

Pour ceux qui souhaitent découvrir Osho
Cliquez sur l’image ci-dessous :

Pour ceux qui souhaitent découvrir Thoreau
Cliquez sur l’image ci-dessous :

Mais aussi :

Pour ceux qui souhaitent découvrir Masanobu Fukuoka
Cliquez sur l’image ci-dessous :

Et puis, l’essence fondatrice de mon message m’est transmise par un extra-terrestre.
Yes !!! Quoi ??
C’est ce qu’on appelle le ‘channeling’ en anglais, et c’est lorsqu’une entité s’exprime au travers d’un humain.
Dans mon cas, Bashar est un extra-terrestre qui fait des transmissions sur le fonctionnement de l’univers au travers de Darryl Anka.
Bref, je vous invite à découvrir sur youtube… Bon voyage !

Diane, votre sorcière bien-aimée : Depuis quand canalise-tu et comment fais-tu pour canaliser ; as-tu un mode d’emploi pour orienter celles et ceux qui souhaitent s’essayer à cette pratique ?

Baba Bear : je ne canalise pas… je laisse couler mon moi.
C’est tout le travail en amont que je fais qui me donne cette liberté d’expression.

Diane, votre sorcière bien-aimée : Quelles sont tes plus grandes réussites et déceptions dans la pratique de la permaculture et de la mise en place de ton jardin-forêt ?

Baba Bear : Les réussites, c’est à chaque fois qu’une plante prend racine et qu’elle s’installe chez nous.
Bienvenue chez toi !
Idem pour chaque nouvel arrivant.
De l’abeille au mildiou, chez moi, tout le monde est le bienvenue.
Donc méga victoire à ce niveau là.

Y’a pas vraiment de déceptions.
Je t’avoue que j’aimerais bien que ça aille plus vite et que le sol soit déjà bouillonant de vie.
C’est un investissement en temps et énergie.
Les arbres prennent leur temps et pourtant ils poussent tellement vite.

J’aimerais aussi qu’il pleuve de temps en temps… sur mes cultures par exemple… mais bon, on a trouvé une astuce de ninjah pour l’arrosage… alors c’est une nouvelle opportunité pour kiffer.

jardin Baba Bear

Diane, votre sorcière bien-aimée : Mais quel est donc cette astuce qui te permet d’arroser durant les périodes sèches ?

Baba Bear : L’envie de kiffer…
Je remplis des piscines gonflables, ce qui me permet de :
1) éliminer la chlorine qui est un gaz,
2) dynamiser l’eau en jouant dedans et passant un méga moment dans l’eau et
3) je la charge en good vibration, petits pipis, minéraux et matières organiques de mon corps, puis le la verse avec amour sur mes plantations… et puis bien entendu, comme je balance du bon son à côté de la piscine, alors l’eau est ultra chargée et à la bonne température pour mes plantes…

Diane, votre sorcière bien-aimée : Quels conseils donnerais-tu à une personne qui est intéressée par la permaculture, mais qui n’ose pas se lancer ?

Baba Bear : Je dis toujours que si tu ne te lances pas, c’est que tu as peur.
Donc, travaille sur ta peur et comprend qu’elle te guide dans le bon chemin… va vers elle…

Pour commencer, le mieux est de :

  1. bouffer des livres, des videos et être totalement curieux de tout…,
  2.  mettre les mains et les yeux dedans… y’a pas photos.
    C’est en faisant qu’on apprend, qu’on comprend.
    Donc trouve un moyen d’aller jardiner… que ce soit chez toi ou chez les autres… va, commence !

Y’a pleins d’opportunités (sites comme www.wwoof.fr ; www.workaway.info ; et www.helpx.net par exemple), sinon y’a des formations, des stages et autres évènements pendant lesquels tu vis des aspects de la permaculture (en fonction du programme).

On est aussi en train de mettre en place une formation longue pour couvrir tous les aspects et branches de la permaculture (c’est incroyablement vaste et y’a même pas besoin de planter un seul chou !)

Va surement falloir investir du temps et de l’énergie et saches que tu peux commencer très rapidement.
De toute façon, à partir d’un moment, tu ne penses qu’à ça et tu entreras en dépression si tu ne te lances pas… alors…

Ose ose ose…

Baba Bear et sa femme Mamaya

Baba Bear et sa femme Mamaya

Diane, votre sorcière bien-aimée : Que penses-tu de la biodynamie en général, et de l’influence de l’astre lunaire sur le monde vivant et végétal ?

Baba Bear : Je kiffe.
Je dynamise mon eau, prend soin de la terre et j’aimerai faire un travail approfondi avec les astres.
Pour l’instant, j’ai le nez et les pieds sur la terre… alors je me connecte avec ma chair et je decouvre ce que l’humain peut apporter.
En tout cas, j’adore et j’invite vraiment un maximum de personnes à s’en inspirer.

J’ai aussi mes recettes de sorciers et mes techniques de Ninjah… donc je pratique ‘ma’ biodynamie si on veut…

Diane, votre sorcière bien-aimée : Tu es passionné par le compostage et par l’intérêt « d’agrader » les sols au lieu de les dégrader, peux-tu nous donner ta recette de compost magique et la meilleure façon de l’utiliser pour reconstruire et entretenir un sol ravagé par une mauvaise gestion (pour ne pas dire empoisonné) ?

Baba Bear : Alors yes, le compost c’est mon alchimie.
Y’a tellement de façons de faire un compost et j’ai fait toute une série de vidéos sur youtube “Kiffe ton Compost” dans laquelle je montre et partage mes recettes.

En clair, avec le compost tu cultives de la microbiologie et tu transformes du vivant en nutriments pour le sol.
Donc, plus tu vas apporter de « sources » (matières) différentes, plus tu auras des bestioles microscopiques dessus (si si, je te promets, y’a des tas d’êtres qui vivent sur chaque feuille) et plus tu auras des minéraux différents.
Tu insuffles la vie à ton sol.

Tout dépend ensuite « qui » tu veux faire pousser.
Par exemple, les plantes qui vivent longtemps chez toi (de la fraise aux arbres fruitiers)  vont préférer un compost à majorité fongique… donc plus de champignons, alors que les légumes annuels s’épanouissent dans un compost dit bactérien.

Je favorise donc les matières carbonées (bois, feuilles, pailles…) pour mes composts destinés aux vivaces : 45% carbone, 35% azote et 20% matières ‘feu’ (cacas, légumineuses…).

Et les matières azotées (cacas, herbes, déchets cuisines…) pour mes composts destinés au potager : 35% carbone, 45% azote et 20% matieres feu.

Y’a des montées en températures à respecter (3 jours entre 55 et 65 degrés au centre) et une nécessité de touiller (retourner pour oxygéner) le tas tous les 5 à 8 jours environs et au bout d’un mois, j’ai 1 m3 de super compost.
C’est donc un processus, une aventure et une vraie popote.
J’aime ce coté sorcier avec des recettes qui évoluent en fonction de la saison et des ressources.

Je recycle donc un max de trucs localement… je vais ‘nettoyer’ les routes, composter les déchets de mes voisins et remettre dans la boucle du vivant un tas de trucs.
A chaque fois que je sors, j’ai un sac pour ramener des snacks et inoculum (des souches de champignons et bacteries) pour mon compost.

Bon, y’a pleins d’autres techniques et approches, donc allez donc faire un tour sur cette série de videos et prends en plein la patate.

Maintenant, je suis persuadé (preuves à l’appuis) qu’on peut régénérer tout sol, même le pire des pires pour lui permettre de redevenir fertile et fécond.
Donc j’ai confiance et à chaque fois qu’un humain possède ou entretien un morceaux de terre, nous pouvons l’accompagner pour générer de l’abondance et prendre soin de notre biodiversité commune.

Un morceau de terre quelque part vous attend !!!

Baba Bear seme graines

Diane, votre sorcière bien-aimée : Que penses-tu du travail de Lydia et Claude Bourguignon ? (et pour ceux qui ont manqué les deux interviews qu’ils ont bien voulu me donner, je vous retransmet les liens : « Les conseils de Lydia et Claude Bourguignon pour votre jardin bio » et « Claude et Lydia Bourguignon à nouveau sur nos terres »)

Baba Bear : Génial, je suis vraiment content qu’ils arrivent à être de plus en plus médiatisé car ça ouvre le champ des possibles.

Je pense vraiment que leur approche est régénératrice et je sais aussi qu’on peut faire encore mieux et plus rapidement avec le compost.
Les travaux d’Elaine Ingham sont remarquables et je pense que nous avons beaucoup à gagner en faisant appel à sa connaissance.

Je m’intéresse de moins en moins à l’agriculture de grande surface car je réalise le potentiel incroyable des petites surfaces.
C’est donc une approche totalement différente que j’invite à découvrir… une culture douce et à la main essentiellement.
Et surtout, une mise en réseau !

On a donc besoin de tout le monde et j’ai hate de voir ce que les autres humains découvrent sur les sols, la biologie et tout et tout….c’est vraiment excitant.

En parlant des Bourguignons, je leur avait fait une « tite » vidéo pour leur poser une question et suite à leur passage par chez moi, j’avais filmé cela :

Diane, votre sorcière bien-aimée : Peux-tu nous expliquer quelles sont tes activités et ce que tu traficotes au sein de korakor.org ?

Baba Bear : Oulala… c’est top secret ça.. ahahah

Alors tous les jours, je poste quelque chose sur notre page Facebook et on envois nos secrets en avant-première sur notre newsletter (directement sur notre site www.korakor.org)

Je mets des videos, des blogs, et des projets évolutionnaires (qui disent OUI à notre évolution commune) très souvent en ligne…

Donc, en avant première Ici et Maintenant pour toi et ton audience, je vous annonce qu’en été 2018, je lance un méga évènement de 2 jours non stop pendant lequel je prends un groupe de 150 personnes dans un voyage cosmique au Coeur d’eux-meme !
C’est un mélange de one man show, satsang, camp, aire de jeu, jam musical et folie furieuse qui va stimuler le génie en chacun de nous ! Bref, un moment magique et une grosse dose de cokiffage !

Je vais aussi me déplacer partout en France (DOM TOM inclus) pour organiser un autre évènement accompagné d’une serie de conférence… pour éveiller les consciences et mettre en réseau ceux et celles qui souhaitent cokiffer.

Sinon, y’a tellement de projets chez nous et dans ma tête que ça prendrai des heures à tout expliquer.
Disons que nous collaborons sur des nouveaux formats vidéos pour les familles, que je vais former une équipe ultra solide de personnes voulant se former à l’art du korAkor et développer leur projet évolutionnaire et que je risque très surement de créer des camps transformatifs pour petits groupes privilégiés… bref, ça part dans tous les sens (sans parler des livres en court d’écritures, des nouveaux projets permacoles en France et tout et tout…)

Tu l’auras compris, ça fuse dans ma tête et plus je crée, plus ca vient !!!
Il est donc grand temps pour moi de fonder une équipe solide pour faire naitre toutes mes folies.

Diane, votre sorcière bien-aimée : Génial, je te souhaite plein de réussites et de rencontres constructives… J’espère que tu as passé un agréable moment parmi nous et apprécié cet instant de partage de l’esprit de la nature et de la nature de l’esprit ?

Baba Bear : C’est cool, j’ai pris du temps pour moi… pour me connecter.
Donc prendre le temps de répondre à ce genre de questions, et bien c’est aussi kiffant.

Donc merci de ton intérêt et de bien vouloir partager mon oeuvre auprès de ta tribu !
Puissent mes amis découvrir également ton univers grâce à ton interview…

C’est ainsi que les ponts naissent et que les réseaux se renforcent…
C’est de la microbiologie à taille humaine !
Vive la symbiose !

Mycelium Nahka et Coco

Mycelium la fille de Baba Bear, Nahka et Coco

Diane, votre sorcière bien-aimée : Merci beaucoup Baba Bear de m’avoir accueilli dans ton belle univers, l’espace d’un instant magique…
Surtout, reste toi-même… embrasse Mamaya, Mycelium, Nahka et Coco pour moi.
Je te laisse la parole pour le mot de la fin

Baba Bear : Je vous souhaite à tous et à toutes de savourer votre existence.
Comprenez que tout ce qui vous stimule (en bien et en mal) est une opportunité pour vous de grandir, d’évoluer et d’accéder à une version de vous encore plus kiffante…

Alors hâte de vous rencontrer lors de nos évènements… viens cokiffer !

Vive la vie

Love love love

Baba Bear

 MERCI BABA BEAR !

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!