Sélectionner une page

Aujourd’hui votre sorcière bien-aimée vous parle de l’écosystème naturel de votre jardin, potager ou verger bio.

Les plantes produisent leur propre nourriture en utilisant le dioxyde de carbone de l’air, l’eau du sol et l’énergie du soleil.
Ce processus est connu sous le nom de photosynthèse.
L’énergie alimente toute la croissance, le développement et les processus de vie de la plante.
Les plantes doivent également produire une gamme d’autres substances, dont des protéines, des graisses, des huiles et de la cellulose, pour lesquelles elles ont besoin de substances nutritives, comme l’azote, le phosphore et le potassium.
En outre, ces éléments sont quasiment toujours absorbés par les racines.

calendrier lunaire ecosysteme

 

ECOSYSTEME : Les besoins des plantes au jardin potager bio

Dans les systèmes naturels, l’azote, le phosphore et le potassium sont assi­milés à plusieurs reprises par la plante.
Ils sont utilisés, puis retournent dans le sol quand la plante meurt. Mais également quand elle perd ses feuilles ou quand elle est mangée par un animal.
Ainsi, c’est ce qu’on appelle le cycle des nutriments.
Nous allons ici nous concentrer sur trois des cycles les plus importants : l’eau, le carbone et l’azote.

 

ECOSYSTEME : Le cycle de l’eau au jardin potager bio

Les mouvements et le recyclage permanents de l’eau entre l’atmosphère, la surface de la terre et le sous-sol forment le cycle de l’eau.
Il est dépendant de l’énergie du soleil et de la gravité (la pesanteur).

La vapeur d’eau dans l’atmosphère se condense en nuages, puis tombe sous forme de pluie, de neige ou de grêle.
Cette eau peut être absorbée par les plantes, stockée dans des lacs. Elle peut pénétrer dans le sol ou bien ruisseler à la surface dans les ruisseaux.
Le soleil fait évaporer l’eau, qui retourne dans l’atmosphère. La gravité fait en sorte qu’elle retombe et pénètre dans les anfractuosités du sol. Elle est alors stockée comme eau souterraine à écoulement lent.
L’eau peut également retourner dans l’atmosphère indi­rectement via les feuilles des plantes avec la transpiration.
Celle-ci est plus importante en cas de fortes températures, de vent important, de sécheresse et d’ensoleillement important.

 

ECOSYSTEME : Le cycle du carbone au jardin potager bio

Le mouvement du carbone sous ses nom­breuses formes, entre les êtres vivants sur terre, l’atmosphère, les océans, les roches et les sols recouvrant la terre, s’appelle le cycle du carbone.
Il est complexe et a une portée considérable.
Ainsi, les atomes de carbone que votre corps renferme aujourd’hui ont servi à un nombre incalculable de molécules depuis la nuit des temps ! …çà laisse à réfléchir…
Et c’est d »ailleurs à partir de telles réflexions que j’en suis venue à créer le site calendrier-lunaire.info …mais revenons à notre carbone.
Les plantes absorbent le dioxyde de carbone de l’atmosphère pendant la photosyn­thèse et le relâchent dans l’atmosphère pendant la respiration.
C’est donc le grand recyclage naturel des atomes de carbone.

 

ECOSYSTEME : Le cycle de l’azote au jardin potager bio

L’azote est utilisé par les organismes vivants pour produire un certain nombre de molé­cules complexes, comme les acides aminés, les protéines et les acides nucléiques : les “blocs de construction” de la vie.
La plus grande réserve d’azote se trouve dans l’atmosphère, sous forme de gaz.

Malgré son abondance dans l’atmosphère, les plantes ne peuvent absor­ber l’azote que sous deux formes solides : l’ammonium et le nitrate.
La plupart des plantes trouvent leurs besoins dans le nitrate contenu dans le sol.
La plupart des écosystèmes ont de l’azote stocké dans les matières vivantes ou mortes, qui ré-entre dans le cycle via la décom­position.
Ainsi, la décomposition dans le sol, par les bactéries et les champignons, modifie chimiquement l’azote qui se trouve dans cette matière organique.

La majorité de l’azote présent dans un écosystème terrestre provient de l’atmosphère. Il est converti biochimiquement sous une forme utilisée dans le sol par une bactérie spéciale.

Les membres de la famille des haricots (légumineuses) et certaines autres plantes forment une relation avec une bactérie fixatrice d’azote.
Ainsi, en échange de l’azote, la bactérie reçoit de la nourriture des plantes et des racines spéciales (nodules) qui les protègent.

 

ECOSYSTEME : Les écosystèmes au jardin potager bio ?

Les écosystèmes sont des communautés de plantes et d’animaux composés d’un environnement donné (le lieu où vit un organisme) et de sa communauté (les plantes et les animaux qui y vivent).
Tout groupe d’éléments vivants ou non vivants interagissant (comme dans un jardin) peut donc être considéré comme un écosystème.

Les matériaux chimiques extraits de l’environnement et modifiés en tissus vivants par les plantes et les animaux sont perpétuellement recyclés dans l’écosystème.
Ces cycles de nutriments sont plus efficaces quand un écosystème dispose de grande variété d’espèces.
Ainsi, une telle diversité tend à former une communauté stable qui s’auto-renouvelle.

 

ECOSYSTEME : Chaînes alimentaires et réseaux au jardin potager bio

L’énergie nécessaire à la vie atteint la terre via le soleil.
Elle se transforme alors en nour­riture qui est stockée dans les plantes.
Les animaux récupèrent ainsi une partie de l’énergie stockée en mangeant les plantes ou en mangeant des animaux qui mangent des plantes.
Cette suite, qu’on appelle la chaîne alimentaire, se recoupe de nombreuses fois. Elle forme ainsi un réseau alimentaire qui montre “qui mange quoi” dans un écosystème.

Si un animal ou une plante est affecté, tout le réseau alimentaire peut être chamboulé…
C’est pourquoi nous devons respecter cet équilibre naturel.
Nous devons essayer de l’impacter le moins possible.
En conclusion, qu’en pensez-vous ?

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!