Sélectionner une page

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un jardin potager ou un verger idéal pour la culture, c’est-à-dire un jardin ensoleillé, à l’abri du vent et du gel, avec un sol riche et bien drainé.
En fait, il est même assez rare qu’un jardin potager ou un verger réponde à tous ces critères à la fois.
Quand ce n’est pas le type du sol (trop argileux, trop calcaire, pierreux, etc…) qui pose des problèmes, c’est son exposition ou une prédisposition aux mauvaises herbes ou encore la proximité de grands arbres ou de constructions.
Des jardins situées dans les zones de pollution et les régions côtières où le sel est l’ennemi des cultures, les terrains en pente, en cuvette, ou très exposés au vent et aux gelées, sont également à l’origine de difficultés donc il faut tenir compte.
Si vous avez des problèmes de ce genre, ne vous découragez pas pour autant. Tous les terrains sont cultivables, il suffit de savoir qu’elle est la méthode de culture qui lui convient le mieux et il faut cultiver les variétés de fruits ou de légumes appropriées.
Les manuels de jardinage traitent relativement peu de ces problèmes, peut-être parce que les auteurs partent du principe que les jardiniers ont des conditions de travail idéales au départ, ce qui n’est pourtant pas souvent le cas.
C’est pourquoi l’équipe du calendrier lunaire vous propose des solutions pour vous aider à améliorer votre jardin potager ou votre verger et ainsi le rendre plus équilibré et donc plus productif… sans oublier bien sûr l’utilité du calendrier lunaire jardiner avec la lune par emails

 

ALORS AVOIR UN BEAU JARDIN POTAGER
MÊME SUR DES SITES A PROBLEMES…

C’EST POSSIBLE !

NOUS ALLONS VOUS APPORTEZ LES SOLUTIONS.

calendrier lunaire jardin potager sites a problemes 6

 

Les sols difficiles

Le sol idéal pour la culture est une terre franche, moyennement riche de préférence, mais ce genre de sol se rencontre peu souvent.
En revanche, on rencontre plus fréquemment des sols pauvres et calcaires, qui deviennent très secs au printemps et en été, et qui ont besoin par conséquent d’un arrosage abondant ou des sols très gourmand, auxquels il faut faire des apports importants de matières organiques et d’engrais.

Les sols calcaires ne conviennent pas à la culture des légumes racines tel que la carotte et le navet. La pomme de terre, en revanche, réussit bien.
Si vous voulez faire pousser des légumes-racines, la meilleure méthode est de creuser des trous de mine là où vous voulez les planter, à 20 cm au moins de profondeur, et de les remplir avec du compost de rempotage ou de la terre franche de très bonne qualité enrichie d’engrais.
Vous pouvez aussi creuser une tranchée de 15 à 20 cm de profondeur sur la ligne de semis et la combler avec du terreau enrichi de corne torréfiée, de poudre d’os et d’algues, mélangés à de la bonne terre.
Cette opération répétée améliorera peu à peu le sol du jardin potager
La famille des choux et les légumineuses, c’est-à-dire les pois et les haricots, réussit bien dans les sols calcaires.
D’autres espèces comme la laitue, l’oignon, l’épinard, la courge, la tomate et les fines herbes donneront aussi de bons résultats si elles sont bien soignées dans votre jardin potager .
La culture des poiriers et des pêchers y est déconseillée car la chaux provoque la chlorose qui se traduit par le jaunissement et le flétrissement des feuilles.

Un autre type de sol difficile est le sol lourd et argileux, encore qu’avec un bon drainage, un bêchage en profondeur et un apport important de matières organiques, il puisse donner de belles récoltes.
Choisissez le début de l’automne pour bêcher et fumer la terre.
Étendez-y ensuite une couche de chaud sulfatée qui a la propriété de rendre l’argile moins collante. Celle-ci va alors se désagréger en surface, ce qui vous permettra de travailler la terre au râteau pour les plantations et les semis de printemps.
Ne faites pas ces semis en tout début de saison, car les sols argileux sont lents à se réchauffer.

calendrier lunaire jardin potager sites a problemes 2

Les sols légers et sableux, quant à eux, se dessèchent rapidement au printemps et en été s’ils ne reçoivent pas d’apport important de matières organiques et d’engrais.
Bien nourris, ils peuvent donner de bons résultats, surtout avec les légumes-racines qui se développent sans grande difficulté.
Les semis peuvent se faire tôt car, contrairement au sol argileux, les sols sableux se réchauffent rapidement.
Mais, choisissez de préférence des espèces qui aiment les sols très bien drainés comme la carotte, le chou-rave, la tétragone, le maïs, la tomate, la sauge, le thym et le romarin.

Les nouveaux jardins

calendrier lunaire jardin potager sites a problemes 4

Quelles conditions pour un futur jardin potager ?

Une fois leur constructions terminées, les entrepreneurs ne se soucient généralement guère de savoir dans quel état ils laissent le terrain.
En effet, nombreux êtes-vous à avoir trouvé, en emménageant dans votre nouvelle maison, un terrain jonché de débris de construction, dur et compact à force d’avoir été piétiné !
Il se peut aussi qu’il n’y est même pas assez de terre pour y faire des plantations.
Même si vous êtes tentés de faire tout de suite les semis et les plantations, l’important est de commencer par préparer correctement le terrain avant d’entreprendre quoi que ce soit d’autres.
Bêchez à deux fers de bêche pour ameublir la terre et incorporez de grandes quantités de matière organique dans les tranchées de façon à améliorer le drainage ou à aider le sol à mieux conserver l’humidité, selon les cas.
Il est essentiel, au cours de cette opération, d’enlever les racines des mauvaises herbes vivaces telles que chiendent, petite oseille, liseron, pissenlit, ortie, sureau et presle.
Retirez également tous les débris de briques et autres matériaux de construction que vous trouverez sous votre fer de bêche ou du moins le plus grand nombre possible car, non seulement ils abîmeront le sol, mais ils risquent également de vous gêner par la suite, si vous utilisez un cultivateur rotatif. Avec ce que vous aurez ramassé, vous pourrez faire les fondations d’une allée au d’une terrasse.
Si vous n’avez pas de bonne terre en surface, il faudra absolument vous en procurer.
Choisissez une terre franche plus ou moins légère, de façon à pouvoir planter toutes les espèces que vous désirez.
Cette couche de surface devra faire au moins 30 cm d’épaisseur pour les cultures de fruits et de légumes, mais elle pourra être moins épaisse à l’extérieur du jardin potager .
S’il y a vraiment beaucoup de mauvaises herbes, vous aurait peut-être intérêt à laisser le sol se reposer pendant une saison après avoir bêché et retirez-les (faux semis…), puis étendez la couche de bonne terre. Commencez ces travaux au printemps ou en été, de façon à pouvoir semer et planter au printemps suivant.
Un jardin potager à aménager présente toutefois un avantage certain qui est de vous permettre de choisir le meilleur emplacement pour les cultures de fruits et de légumes.
Ne choisissez pas automatiquement le fond du jardin comme font beaucoup d’amateurs parce que ce n’est pas nécessairement le meilleur endroit et que de toute façon, vous aurez toujours la possibilité de séparer le jardin potager du jardin d’agrément par une haie ou un treillis si vous le désirez.
Choisissez donc plutôt un endroit ensoleillé et dégagé, à l’abri du vent, où le sol est bien drainé et prenez soin d’éviter les «couloirs» de vent comme il existe souvent dans les nouveaux lotissements, notamment entre les maisons.

Les jardins en friches

Si vous reprenez un jardin potager ou un verger qui n’est plus entretenu depuis longtemps, vous rencontrerez des problèmes d’une autre nature.

Vous devez être enregistré sur le site pour lire la suite réservée exclusivement à nos membres.
Merci de soit vous ENREGISTRER GRATUITEMENT en cliquant sur le lien "REGISTER" ci-dessous.
Si vous êtes déjà membre,  merci de vous connecter dans la barre de menu "Déjà membre, je me connecte".

error: Alert: Contenu protégé !!