Sélectionner une page

Vous savez ce que vous voulez cultiver dans votre jardin, mais comment améliorer la terre pour vos cultures ?

Alors voyons si votre terre convient à la culture de vos progénitures, et si ce n’est pas le cas, découvrez comment améliorer très simplement la qualité de la terre de votre jardin potager bio.

En fonction des légumes que vous désirez cultiver dans votre jardin potager bio, vous devez effectuer une amélioration spécifique sur chaque parcelle de cultures en fonctions de leurs besoins.

L’équipe du calendrier lunaire vous propose de retrouver sur cet article les amendements à apporter en fonction du type de sol de votre jardin et suivant les cultures de légumes souhaités.

calendrier lunaire permaculture amélioration des sols du potager

Liste des cultures de légumes :

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR :

LES CHOUX DE BRUXELLES – BROCOLIS – CHOUX BLANCS – CHOUX-FLEURS – CHOUX FRISÉS

Pour éviter la hernie du choux, procédez à une rotation de cultures ou bien désinfectez le sol. Le choux frisé pousse dans presque tous les sols.

  • Sol humifère = sol adéquat. Amendez-le en automne, avant les plantations avec des amendements calcaires.
  • Sol sableux = un sol léger ne permet pas l’enracinement nécessaire. Améliorez-le avec des matières organiques, plusieurs mois à l’avance ; ou bien utilisez une parcelle sur laquelle vous venez de récolter un autre légume (qui ne soit pas une légumineuse).
  • Sol argileux = un sol argileux, bien travaillé, est idéal. Améliorez-le avec des matières organiques en automne, avant les plantations.

 

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR :

LES FÈVES – HARICOTS-VERTS – HARICOTS À RAMES – POIS

Ces légumes se développent sur n’importe quel sol, même calcaire, s’il est amélioré (à l’avance) avec du fumier, du compost de jardin ou de la tourbe, lesquels lui permettent de conserver son humidité ; et s’il est bien drainé (bêchez assez profondément pour permettre un bon enracinement des plantes). Lorsque vous éclaircissez les plans, laissez les racines en terre ; elles sont riches en azote.

AMÉLIORER LA TERRE POUR :

LES BETTERAVES – CAROTTES – PANAIS – RUTABAGAS – NAVETS

Afin d’éviter que les racines ne deviennent fourchues, n’utilisez ni fumier ni compost de jardin pendant la période de croissance. Bêchez soigneusement la terre.

  • Sol humifère : un sol à faible teneur en sable, qui permet un bon enracinement, est idéal.
  • Les sols sableux : sol adéquat, faites des amendements de tourbe plusieurs mois à l’avance.
  • Sol argileux : plantez des variétés à racines courtes, ou bien si le sol est lourd et très caillouteux, ameublissez-le à l’aide d’une barre. Allégez la terre avec du sable ou de la tourbe plusieurs mois avant les semis.

 

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR LES POMMES DE TERRE

Amendez le sol avec une couche de matières organiques ou calcaires, selon le pH à 25cm de profondeur. Vous pouvez également planter les pommes de terre sur des herbages ou des terres en friche que vous désirez transformer en jardin potager ; les tubercules ont, en effet, la propriété d’ameublir le sol. Mais alors, pour avoir une bonne récolte, il faut préparer le terrain.

  • Sol humifère : type de sol idéal, même si son pourcentage de sable est important.
  • Sol sableux : les tubercules se développent mal dans un sol léger lorsque l’été est sec. Fumez le sol et travaillez-le soigneusement. Utilisez de l’engrais vert.
  • Sol argileux : certaines variétés telles que la Duke of York réussissent mieux que d’autres dans les sols lourds.

 

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR LES TOPINAMBOURS

Ils s’adaptent pratiquement à tous les sols.

  • Sol humifère : un sol bien drainé est idéal.
  • Les sols sableux : pour conserver leur humidité, les sols légers doivent être améliorés avec des matières organiques. Si vous voulez récolter de beaux légumes, faites attention à ne pas laisser les racines se dessécher.
  • Sol argileux : améliorez le drainage et amendez le sol organiquement.

 

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR LES TOMATEScalendrier lunaire améliorer la terre du jardin

Améliorer la terre avec des matières organiques plusieurs mois avant les plantations (sauf pour les terres humifères).

  • Sol humifère : un sol bien drainé est idéal.
  • Les sols sableux : pour conserver l’humidité, améliorer la terre avec des matières organiques.
  • Sol argileux : améliorez le drainage et faites des amendements organiques.

 

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR LES ÉPINARDS

  • Sol humifère : ce type de sol est idéal. Enrichissez le avec des engrais organiques.
  • Sol sableux : améliorer la terre avec des amendements organiques.
  • Sol argileux : Ameublissez le sol avec du sable grossier et s’il est vraiment lourd et mal drainé, faites vos plantations sur des butes, comme en permaculture. Faites de amendements organiques.

 

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR LES ASPERGES

  • Sol humifère : ce type de sol est idéal. Amendez-le avec des mat!ères calcaires.
  • Sol sableux : ce sol est idéal s’il est amélioré avec des matières organiques pour mieux conserver l’humidité.
  • Sol argileux : les cultures y sont possibles si le sol est bien drainé. Mettez du sable dans les trous de plantations.

 

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR LE CÉLERI

Le céleri d’hiver se cultive dans des tranchées profondes, largement améliorées par du fumier bien décomposé ou du compost de jardin très riche.

  • Sol humifère : une couche de tourbe neutre (pH 7) apportée en profondeur est préférable à tout autre matière organique.
  • Les sols sableux : les sols sableux conviennent à ces cultures, à condition qu’ils soient amendés et bien arrosés.
  • Sol argileux : améliorez le drainage s’il y a lieu.

 

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR

L’AIL – OIGNONS – ÉCHALOTES – POIREAUX

Le sol doit être ferme et finement travaillé. Les amendements organiques seront faits plusieurs mois avant les semis, de façon à ce qu’ils aient le temps de bien se décomposer. Les poireaux s’accomodent de différents types de sols.

  • Sol humifère ; un sol ferme est idéal. Évitez les amendements organiques ; préférez leur les calcaires, que vous utiliserez en fonction du pH du sol.
  • Sol sableux : ces plantes n’aiment pas les sols sableux très légers, du fait qu’ils ne conservent pas suffisamment d’humidité.
  • Sol argileux : améliorez le drainage si le sol est lourd.

 

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR

LES LAITUES – RADIS – ENDIVES – CHICORÉES

Tout types de sols convient à condition qu’il ait été amélioré plusieurs mois à l’avance, avec des matières organiques qui lui permettront de conserver son humidité. Ce sol doit aussi être à la fois friable et ferme.

  • Sol humifère : ce type de sol est idéal. Améliorez-le avec des matières calcaires en tenant compte de son pH.
  • Sol sableux : un sol sableux ou graveleux convient s’il a été amélioré avec des matières organiques, qui lui permettront de retenir l’eau.
  • Sol argileux : améliorez le drainage et faites des apports de matières organiques.

 

 

AMÉLIORER LA TERRE POUR

LES AUBERGINES – POIVRONS – MAIS SUCRÉ

  • Sol humifère : un sol fertile et bien drainé est idéal.
  • Les sols sableux : faites des apports de matières organiques pendant l’hiver pour conserver l’humidité du sol.
  • Sol argileux : améliorez le drainage. Enrichissez le sol avec des matières organiques.

AMÉLIORER LA TERRE POUR

LES CONCOMBRES – COURGES – COURGETTES

Ces plantes aiment les sols bien drainés et riches en matières organiques. La surface d’un tas de compost convient parfaitement.

  • Sol humifère : ce type de sol est idéal. Préférez aux amendements organiques, les calcaires, que vous utiliserez en fonction du pH du sol.
  • Sol sableux : sol adéquat.
  • Sol argileux : améliorez le drainage s’il y à lieu.

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!