Sélectionner une page

Pour avoir une pelouse bien verte, il faut l’entretenir. Le secret d’une pelouse en bonne santé repose dans l’adoption de certaines habitudes. Des soins réguliers et systématiques rendront la pelouse plus facile à entretenir. L’opération la plus fréquente et la plus importante, c’est la tonte, mais d’autres pratiques, comme l’arrosage, l’aération et l’application d’engrais en surface, sont également nécessaires pour que votre gazon soit en bon état.

calendrier lunaire entretien pelouse

 

Tondre la pelouse

Pour tondre la pelouse, il y a une règle simple à suivre : plus vous couperez, plus l’herbe repoussera vite. La hauteur de coupe doit être plus haute à la fin de l’automne, pendant l’hiver et au début du printemps quand le gazon ne pousse pas beaucoup. Vous devrez couper l’herbe plus court pendant la saison chaude. Augmenter la hauteur de coupe peut aussi vous aider à conserver une pelouse bien verte pendant les étés chauds et secs. En règle générale, vous ne devez jamais couper les brins d’herbe à plus d’un tiers (sauf si vous tondez une zone restée à l’état sauvage très longtemps).

Dans les conditions idéales, la pelouse pousse de 2 à 3 mm en 24 heures. Le princi­pal, c’est de tondre régulièrement. Vous aurez moins besoin de tondre quand la croissance est lente, pendant les périodes sèches ou froides. En cas de températures douces en hiver, il peut être nécessaire de tondre.

 

Herbe coupée

L’herbe coupée contient jusqu’à 3 % d’azote, 0,7 % de phosphore et 2 % de potassium en poids sec. Replacer l’herbe coupée directement à la surface de la pelouse pendant la tonte favorise le recyclage de substances nutritives et nourrit la pelouse. L’herbe coupée ajoute également de la matière organique au sol qui va retenir l’eau, ce qui rendra la pelouse plus résis­tante à la sécheresse et l’aidera à conserver l’humidité. L’inconvénient, c’est que l’herbe coupée peut rendre la pelouse plus sujette aux maladies et aux parasites du sol et entraîner le développement de “chaume” (une couche de feuilles partiellement décomposées à la surface du sol). L’herbe coupée doit toujours être enlevée si elle est très épaisse car elle risque de gêner la pousse de la pelouse, surtout si elle n’a pas été tondue assez fréquemment.

Contrôler le chaume

Le chaume est une épaisseur d’herbes sèches et de racines qui s’accumulent. C’est un composant tout à fait naturel
du gazon, nécessaire dans une certaine mesure puisqu’il augmente la résistance à l’usure et la tolérance à la sécheresse. Trop de chaume peut cependant être responsable de maladies, de zones sèches localisées, de jaunissement des feuilles et d’une surface spongieuse. Le chaume peut également affecter la tolérance du gazon à la chaleur, au froid et à la sécheresse.

Pour réduire le développement de chaume, vous pouvez appliquer de l’engrais de surface. Évitez une forte application d’azote et le chaulage des sols acides.
Vous pouvez également enlever le chaume à la main. On appelle souvent cette activité la scarification, la tonte verticale ou le déchaumage. La scarification enlève le chaume et vous débarrasse de la mousse et des mauvaises herbes rampantes. Elle permet également à l’air et à l’eau de pénétrer dans le sol. La scarification ne doit être effectuée que lorsque la pelouse pousse activement.

 

Aération des pelouses

L’aération consiste à laisser l’air pénétrer dans le sol. Elle peut améliorer le drainage en surface, augmenter l’apport en air du sol et soulager le tassement. La pelouse est plus résistante à la sécheresse et les racines poussent mieux.

Le chaume sera réduit à cause de l’acti­vité microbienne améliorée résultant d’un sol mieux aéré. Grâce au drainage, le sol sera plus chaud, ce qui va stimuler la croissance des racines et favoriser la libération de pro­duits chimiques et de gaz indésirables.

Vous devez aérer la pelouse quand le sol est humide, mais pas mouillé car cela abîmerait la structure du sol. Vous pouvez faire de petites zones à la main, et uti­liser une fourche traditionnelle pour décompacter des zones spécifiques.

 

Aérer la pelouse : 1. Si votre gazon ne pousse pas bien, c ’est peut-être parce que le sol est mal drainé. Vous pouvez aérer le gazon en plantant les dents d ’une fourche dans le sol. 2 – Brossez doucement un amende­ment de sols, comme un sable aigu ou un mélange de terre et de sable, sur les trous faits par la fourche.

 

Roulage de gazon

Le roulage permet d’obtenir une sur­face plate et nivelée, mais il est souvent excessif et entraîne invariablement un compactage du sol, une perte de struc­ture, un mauvais drainage, une mauvaise aération et une croissance réduite des racines. Il est important de ne jamais rouler le gazon quand il est mouillé.

 

Brossage

Le brossage disperse les déjections de ver, l’herbe coupée et les autres débris à la surface. Il répand également la rosée et sèche la sur­face du gazon, ce qui facilite l’obtention d’une coupe propre avec la tondeuse. Un brossage fréquent peut aussi avoir l’effet d’une scarifica­tion douce, en soulevant les feuilles du gazon avant la tonte. Le brossage fait également pénétrer l’engrais à la surface de la pelouse. Utilisez une brosse raide ou un balai à gazon.

 

 

Engrais de couverture

C’est l’application d’un produit pesant à la surface de la pelouse, qui n’a généralement que peu de valeur nutri­tionnelle. On l’utilise pour niveler la surface ou pour améliorer la nature du sol. Cela permet également de réduire le développement de chaume.

Engrais de couverture : De nombreux matériaux peuvent servir d’engrais de couverture. Ils ont tous des bienfaits pour le sol et pour la pelouse. Le charbon : parfois utilisé pour améliorer le drainage en surface et la ventilation. Le compost de jardin et les feuilles compostées améliorent la capacité de rétention d’humidité de la rhizosphère tout en étant relativement stériles. Fonctionnent mieux quand ils sont utilisés dans un mélange. Le compost fait maison doit avoir le temps de se décomposer avant d ’être utilisé. Solution riche en oligo-éléments. Le sable : poreux et résistant au compactage. Il est un composant de la plupart des mélanges d’engrais de couverture mais peut aussi être utilisé seul. Terre végétale : Utilisée dans les “composts” pour l’engrais de couverture et seule si elle contient suffisamment de sable.

L’engrais doit être appliqué sec, sur une surface sèche. Il doit être incorporé dans le gazon avec une brosse ou un balai à gazon. Répandez-le pendant la crois­sance pour que l’herbe ait la possibilité de pousser au travers, et n’en appliquez pas trop car cela étoufferait votre gazon.

L’engrais de couverture est plus facile à intégrer au gazon si la zone a été préalable­ment scarifiée et tondue. S’il est appliqué dans le cadre de travaux de rénovation à l’automne, vous pouvez tondre la pelouse plus court que d’habitude. Assurez-vous de bien utiliser le même produit à chaque fois.

 

Engrais de couverture : 1. Parsemez de la terre végétale sèche ou un mélange fertilisant à la surface de la pelouse avec une pelle. En décrivant un large arc avec la pelle, faites-la pivoter de 180° par le manche. Cela vous aidera à répartir le mélange uniformément. 2 . Avec le dos du râteau ou un balai-brosse, faites pénétrer l’engrais de couverture en effectuant des mouve­ments réguliers. L’engrais de couver­ture ne doit être appliqué que lorsque la pelouse pousse activement.

 

Fertiliser votre pelouse

On applique des engrais bio aux pelouses pour être certain quelles ont suffisamment de nutriments. La réserve nutritive diminue dans le sol car elle est absorbée par la plante et par l’herbe coupée. L’azote est la subs­tance la plus importante pour la croissance et le développement. La plupart du temps, l’engrais complétera uniquement les niveaux d’azote et de potassium. Globalement, les sols ont des réserves adéquates en phos­phore et en micronutriments. Les engrais bio sont disponibles sous forme de mélanges préformulés, même si des engrais comme le poisson, le sang et les os conviennent tout à fait pour une application tôt en saison.

Les formes solubles d’engrais (comme le thé de compost ou le jus de vers) ne doivent jamais être appliquées quand l’herbe ne pousse pas activement. La première application d’engrais au printemps permet d’accélérer la pousse, de revigorer la pelouse après l’hiver et d’améliorer rapidement son apparence pour l’été. Les pelouses tondues court ont besoin d’une application régulière pendant la saison de croissance (toutes les quatre à six semaines). Les mélanges fertilisants à utiliser à la fin de l’été doivent contenir peu d’azote, car si l’apport est trop important, la croissance sera ralentie et la pelouse pourrait souffrir des gelées.

Appliquez un engrais uniformément sur la zone pour être sûr d’avoir une pelouse homogène, sinon vous pourriez avoir des zones brûlées là où vous en avez trop mis. Choisissez un jour de pluie pour épandre votre engrais et faites-le entre deux averses, car la pluie le fera pénétrer dans la pelouse. S’il ne pleut pas, arrosez la pelouse 24 heures après avoir appliqué l’engrais.

 

Arroser la pelouse

L’herbe entre en sommeil pendant les périodes prolongées de temps sec, ce qui peut entraîner une invasion de mauvaises herbes, mais le principal souci pour les jardiniers, c’est la perte de couleur de la pelouse. Pour réduire le problème, vous pouvez augmenter la hauteur de coupe, mais lors de périodes sèches prolongées, l’eau est l’unique solution. Des pelouses bien aérées absorbent plus facilement l’humidité et perdent moins d’eau en évaporation. L’arrosage à la main est faisable pour de petites zones, mais cela prend du temps. Si vous vivez dans une région sèche, la meilleure option est de choisir une variété d’herbe qui supporte bien la sécheresse.

 

Comment créer une bordure : 1 : Une bordure de briques ou de dalles empêche les fleurs de dépasser sur la pelouse. Délimitez la zone à soule­ver en vous servant d’une dalle. Pour que le bord reste droit, utilisez un coupe-bordure manuel. Soulevez le gazon en le découpant avec une pelle. 2 : Enlevez suffisamment de terre pour la hauteur de la brique ou de la dalle et un peu de mortier. Créez une base ferme en compactant du gravier ou un mélange de sable et de gravier. Utilisez une planche pour vous as­surer que la dalle est de niveau. 3 : Disposez la bordure sur du mortier pour plus de stabilité. Comme elle ne va pas supporter de lourdes charges, appuyez simplement les dalles sur le mortier et mettez-les de niveau. Disposez les dalles uniformément et alignez-les avec la pe­louse. Vérifiez que tout est bien de niveau.

 

Maladies des pelouses

Les champignons sont la première cause de maladies. La meilleure façon de contrô­ler les maladies est de choisir une variété d’herbe adaptée à votre environnement et de bien entretenir la pelouse. Cependant, les champignons de sol et de pelouse ne sont pas tous nocifs. La plupart ont des bienfaits : ils favorisent la décomposition des plantes et des matières organiques et rejettent ainsi des nutriments.

 

Problèmes associés au gazon

De nombreux problèmes affectent régulièrement les pelouses. L’approche bio souligne l’importance de bien l’entretenir et de supprimer toutes les causes de maladies.

  • Maintenir une croissance vigoureuse de la pelouse.
  • Contrôler l’humidité pour éviter d’avoir une surface trop mouillée, par exemple avec un brossage.
  • Assurer une bonne circulation de l’air.
  • Effectuer des traitements d’aération réguliers.
  • Réduire le chaume.
  • Enlever l’herbe coupée.
  • Éviter un apport excessif en azote combiné à des températures froides (en automne).
  • Éviter si possible le chaulage (tester le contenu en chaux de l’eau et de l’engrais de couverture).
  • Adopter un régime de fertilisation équilibré.
  • Stériliser le terreau et l’engrais de couverture.
  • Contrôle bio des mauvaises herbes.
  • Aérer le sol pour améliorer le drainage en surface et la vigueur du gazon.
  • Enlever à la main les mauvaises herbes tenaces.
  • Tondre et ramasser l’herbe coupée régulièrement.
  • Scarifier la surface de la pelouse.
  • Enlever les déjections de vers de terre.

 

Comment enlever les mauvaises herbes : 1 : Utilisez un désherbeur à main pour saisir les herbes. Poussez l’outil contre la plante et faites levier en tirant. 2 : Réparez au besoin la pelouse. Si vous avez dû soulever beaucoup de mauvaises herbes agglomérées, semez des graines sur la zone nue.

 

Enlever la mousse

La mousse s’installe rapidement dans les zones où il y a peu de pelouse. La croissance de la mousse est favorisée par une surface humide, une tonte trop courte, une surface compactée, l’ombre, une fertilité du sol faible et un pH excessif. Enlever la mousse est un palliatif car elle repoussera rapidement si vous ne vous occupez pas de la santé de votre pelouse. La meilleure solution est de trouver la cause et d’agir en conséquence.

 

Réparation de pelouse

Il existe deux méthodes pour réparer un gazon : semer ou poser des rouleaux. Les rouleaux ont un effet instantané,
mais semer sera plus économique sur de grands espaces. L’herbe qui pousse depuis des graines est souvent plus résistante.

Réparer avec des rouleaux

Démarquez la zone et utilisez un coupe-bordure manuel et un lève-gazon ou une pelle pour enlever la zone abîmée. Passez une fourche sur la zone pour décompacter la terre et ajoutez un engrais de présemis. Affermissez la zone en la foulant. Ratissez pour rendre le sol meuble. Disposez les nouveaux rouleaux sur le sol préparé, en vous assurant que les joints sont bien répar­tis et en les laissant dépasser d’environ 6 mm sur la zone alentour pour le tassement du sol. Appliquez un engrais de couverture et assurez-vous que la zone est irriguée comme il faut.

Réparer avec des graines

Démarquez la zone problématique et cassez le sol avec une fourche. Ratissez-le pour qu’il soit meuble et nivelez-le au besoin. Consolidez la surface en la foulant et appli­quez un engrais de présemis. Ratissez, puis semez les graines dans deux directions (ou plus). Ratissez les graines, en vous assurant que le sol est de niveau avec la pelouse envi­ronnante. Passez un rouleau si nécessaire.

Sursemis

Cette méthode sert à épaissir un gazon déjà existant. Les graines sont réparties par-dessus la pelouse, où elles vont germer, pousser et combler les trous existants. Le sursemis peut se faire à la main. Pour des surfaces gazonnées, utilisez moins de graines que pour une nou­velle pelouse. Quand le sol est sec, couvrez les graines et assurez-vous quelles sont bien en contact avec le sol. Le sol doit être humide jusqu’à ce que les graines germent.

Réparer des bordures endommagées

Délimitez une zone puis soulevez le gazon autour de la zone abîmée. Bêchez le sol pour qu’il soit meuble et pour le décom­pacter. Incorporez un engrais de présemis adéquat et affermissez la zone en la foulant. Ratissez pour obtenir un sol meuble. Repositionnez la zone de pelouse que vous aviez soulevée. Appliquez un engrais de couverture sur la nouvelle pelouse, particu­lièrement au niveau des joints. Faites bien attention à la zone endommagée. Lengrais de couverture sera idéalement dilué avec quelques graines. Arrosez bien la zone.

 

Réparer une pelouse : 1 : Soulevez une section plus large que la zone de pelouse endommagée à l’aide d’une grande pelle. 2 : Traitez le sol pour le décompacter, ou enlevez le sol contaminé. 3 : Ajoutez une nouvelle couche de terre de bonne qualité avec une pelle. 4 : Aplatissez la terre avec le dos d’un râteau. 5 : Plantez les graines sur le nou­veau sol et ratissez doucement. 6 : Arrosez les graines pour que le sol soit toujours humide jusqu’à ce que les graines germent.

Vous avez une remarque, une question ou tout simplement partager un avis ou une expérience sur le sujet, laissez moi un commentaire en bas de page, je me ferai un plaisir d’y répondre.
Vous aimez ce que je fais, alors n’hésitez pas à liker et/ou partager sur les réseaux sociaux, vous êtes ma meilleure publicité.
Je vous remercie par avance.
Avez-vous consulté mon grimoire qui regroupe les articles de jardinage les plus en vogue sur le site en ce moment ? Alors suivez ma baguette magique ICI…

Diane, votre sorcière bien-aimée du calendrier lunaire

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!