Sélectionner une page

Il existe différentes méthodes de culture adaptées au jardin potager. Vous pouvez essayer la méthode traditionnelle qui consiste à planter des graines en rangs ou être plus aventureux et les planter en carrés. Les plantes choisies peuvent être cultivées suivant plusieurs formes : des parcelles plates, surélevées, bordées ou sans creuser. Chaque méthode de culture et chaque type de potager ont leur lot d’avantages et d’inconvénients. Choisissez donc ce qui correspond le mieux à vos besoins.

Planter en rangs

C’est la forme la plus traditionnelle et la plus appliquée dans les potagers. C’est une méthode efficace car l’espace entre les plantes leur permet de pousser sans se gêner. De plus, il est assez facile d’ajouter des tuteurs et des protections (comme des cloches). Cependant, ce type de culture a l’inconvénient de nécessiter un entretien important. À cause des larges espaces de terre vides entre les rangs, les mauvaises herbes poussent bien. Les rangs sont espacés selon la croissance des plantes. Les rangs de citrouilles doivent donc être bien plus larges que ceux de carottes. Planter en rangs permet une libre circulation de l’air. Il y a donc moins de risques de mala­dies qu’avec des méthodes où les plantes sont plus proches les unes des autres.

Les rangs sont faciles à entretenir en binant régulièrement, mais peuvent vous faire gaspiller de l’espace, surtout si vous avez un petit jardin. Ils produiront des légumes de belle taille, mais ce résultat sera contrebalancé par un rendement par unité de surface moins important qu’avec des systèmes plus intensifs.

Planter en carrés

Avec cette méthode, les plantes sont cultivées dans des carrés ou des rec­tangles délimités plutôt qu’en rangs droits. Les carrés de plantes sont installés les uns à côté des autres. Le nombre de plantes dépendra de la taille des parcelles. En plantant en carrés, l’utilisation de l’espace est efficace. On cultive plus de plantes qu’avec des rangs dans une zone délimitée.

Les sols bien entretenus peuvent supporter un arrangement dans lequel on aura un réseau de feuillage dense au-dessus du sol. Le sol va ainsi retenir l’humidité sous la voûte. Cela empêchera la germi­nation des graines de mauvaises herbes et produira donc un environnement moins envahi par les mauvaises herbes qu’avec les autres méthodes. Néanmoins, une voûte de feuilles peut avoir des inconvénients, comme une circulation de l’air appauvrie et une forte humidité, ce qui est parfait pour attirer les maladies comme le botrytis. Pendant les périodes sèches, l’arrosage est vital pour la santé des plants. Vérifiez que l’arrosage a bien été effectué car l’eau n’at­teint jamais les racines en grande quantité.

Les carrés peuvent être plantés au niveau du sol ou légèrement surélevés. Cette méthode convient aux légumes de taille raisonnable, comme les légumes racines et les salades, qui sont généralement plantés en rangs. Vous devrez peut-être faire preuve d’imagination pour protéger vos semis précoces car les cloches et les tunnels en polyéthylène ne couvriront pas toute la zone. Les carrés sont bordés d’allées permanentes pour pouvoir accéder au centre des cultures et pour ne jamais avoir à marcher sur un sol tout juste cultivé. Ainsi, le sol ne se compacte pas et les groupes de plantes rapprochés facilitent l’entretien.

Pour planter dans un carré, il faut semer fin dans les sillons dans des rangs serrés. Par exemple, au lieu de respecter les habituels 30 à 40 cm entre les rangs de carottes, vous pouvez ici ne laisser que 20 à 25 cm. Pour faire des économies d’espace, faites pousser autant que possible les plantes verticalement plutôt que réparties au sol. Les clôtures en fil de fer, le grillage, les tuteurs simples ou regroupés en tipis prennent moins d’espace au sol que les carrés de légumes rampants. Ils permettent également aux plantes grim­pantes de rester sèches et en bonne santé.

Si vous recherchez un carré de jardin en bois traité, c’est par ICI…

calendrier lunaire culture en carre

Culture de parcelles plates

Les parcelles plates sont installées au niveau naturel du sol de votre jardin. C’est une solution traditionnelle qui convient mieux aux jardins qui disposent d’un bon sol. Les parcelles plates vont naturelle­ment élever le niveau du sol, surtout si vous ajoutez régulièrement des matières organiques. Cette forme de jardinage demande beaucoup de travail car toute la parcelle est cultivée, avec de larges zones utilisées comme allées entre les légumes.

Culture de parcelles surélevées

Il peut s’agir de parcelles indépen­dantes, avec des murs en briques ou en bois construits à quelques centimètres au-dessus du niveau du sol. Les parterres surélevés sont jolis et peuvent également résoudre de nombreux problèmes liés au sol qui sont difficiles à traiter. Ces problèmes sont souvent aggravés dans les zones urbaines ou suburbaines où le sol de surface et la végétation ont été enle­vés ou que le niveau de la surface a été modifié lors de travaux de construction.

Les parcelles surélevées créent un meilleur environnement pour les plantes en élevant leurs racines au-dessus d’un sol appauvri. Le moyen de culture peut être modifié en ajoutant du fumier ou du compost. Le sol de ces parterres se réchauffe plus tôt au printemps, ce qui permet aux graines semées de germer plus rapidement que si elles étaient plantées dans des parterres plats. Les parcelles doivent être situées là où elles recevront un ensoleillement direct et doivent être protégées du vent. N’installez pas ce type de parterres dans des zones où l’air circule mal.

Le drainage est important. Construisez les parterres de sorte que les plants ne se gorgent pas d’eau. Si le parterre contient un sol argileux, ajoutez du sable ou des matières organiques pour améliorer le drainage.

Construisez le parterre avec une inclinaison d’environ 2 cm par mètre carré entre le centre et les bords.

Culture de parcelles sans creuser

Avec cette méthode, aucun trou n’est réalisé. C’est une solution à envisager pour conserver une bonne structure de sol dans un potager. Le désherbage est minime. Puisque le sol n’est pas perturbé, il sera riche en vers de terre et autres organismes. Le parterre est construit au-dessus du sol et peut être installé dans des parterres existants, sur des pelouses et même dans un sol rocheux ou dur. Choisissez un endroit ensoleillé le matin et avec un bon drainage. Sa taille et sa forme dépendent de l’espace disponible. Commencez par un petit parterre d’environ 2 x 1,50 m ; vous l’agrandirez avec le temps.

Quand vous préparez le terrain, rien ne sert d’enlever la pelouse ou le parterre exis­tant si le sol est en bon état. En revanche, s’il est pauvre, compacté ou s’il ne dispose pas d’un bon drainage, il faudra sans doute creuser un peu au départ.

Les murs extérieurs d’un parterre non creusé sont formés avec des bûches, des vieilles planches, des dalles, des briques ou des pierres. Doublez le parterre d’une couche de papier journal humide d’au moins 6 mm d’épaisseur. Cette couche doit recouvrir toute la zone pour tuer les mau­vaises herbes et empêcher qu’il n’en pousse de nouvelles. Répandez une fine couche de paille ou de foin, en ne laissant aucun trou. Placez ensuite une bonne couche de fertilisant organique, comme du fumier de poulet, sur 20 mm d’épaisseur. Recouvrez-la d’une couche épaisse de 20 cm de paille de couchage. Ajoutez ensuite une couche de 2 cm d’un bon fertilisant organique puis une couche de 10 cm de compost. Arrosez bien le par­ terre. Vous pouvez alors planter les jeunes plants, mais pas de graines. Vous pourrez semer des graines quand le parterre aura mûri et que le sol sera fin et friable.

Les parterres non creusés fraîchement créés sont parfaits pour faire pousser des pommes de terre, des salades, des brassicacées et des cucurbitacées, alors que les légumes racines pousseront mieux quand le parterre est à maturité. Mieux vaut planter des petits carrés de différentes variétés que de longs rangs de légumes dans ce type de potager.

Maintenant, à vous de vous lancer. N’hésitez pas à consulter le calendrier lunaire jardin du mois afin de jardiner avec la lune… c’est par ICI…

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!