Sélectionner une page

Le basilic est une plante aromatique très parfumée qui pousse aussi bien en pot que dans le coin de votre potager réservé aux plantes aromatiques et condimentaires. Ses feuilles vertes et fraiches sont très utilisées dans les cuisines italiennes indienne.

 

Les feuilles fraîches de basilic ajoutent un goût et un parfum bien particuliers à nombre de plats et pour pouvoir le savourer, il faut le cultiver vous-même, car le basilic séché que vous trouvez dans le commerce est bien loin d’avoir la saveur des feuilles fraîches, et celles-ci sont quasi introuvables. Le basilic (Ocimum basilicum) est originaire de l’Inde où il est considéré comme une plante sacré. Il atteint dans ces pays environ 90cm de hauteur, mais sous des climats plus frais, il mesure plutôt de 45 à 60 cm. On le trouve à l’état sauvage dans les régions méditerranéennes où il est très apprécié comme condiment.

calendrier lunaire basilic

Sol,emplacement et culture du basilic

Choisissez un coin de votre jardin chaud, abrité et si possible exposé au soleil. Le sol doit être léger, riche et bien drainé. Avant le semis, bêchez en profondeur et ajoutez un peu de compost de jardin bien décomposé, de tourbe ou de terreau de feuilles.

Le basilic est en général issu d’une graine semée au milieu du printemps. Bien que vous puissiez semer directement en place, il vaut mieux, dans les régions assez froides, semer en caissettes sous verre au début du printemps et repiquer en pot d’attente, puis en pleine terre après le 15 mai. Vous pouvez aussi semer 2 ou 3 graines en pot de 5 cm dans un bon mélange terreux. Si vous maintenez constamment la température à 15°C, la germination devrait avoir lieu deux semaines plus tard environ. Eclaircissez les plantules pour n’en laisser qu’une par pot, et endurcissez-les peu à peu jusqu’au repiquage à l’extérieur à la fin du printemps ; repiquez l’ensemble de la motte de terre sans la casser, et mettez les plantes à 20 cm de distance les unes des autres. Si le temps est frais, mettez les plantes sous cloche la nuit.

Vous pouvez acheter des plants de basilic en pot ou préparer vous-même les potées : semez au début du printemps, à raison de 2 à 3 graines par pot de 5 cm, exactement comme pour les plants destinés à être repiqués. Quand les plantules sont assez grandes pour être manipulées, sélectionnez la plus vigoureuse dans chaque pot et rempotez-la dans un pot de 10 cm rempli d’un bon mélange de rempotage. Placez les pots sur une soucoupe pleine d’eau et arrosez toujours par le fond car le basilic n’aime pas recevoir d’eau sur ses tiges ou les feuilles. Gardez-les sur le rebord de la fenêtre la plus ensoleillée et tournez-les vers la lumière. Le basilic est une herbe aussi jolie qu’utile dans la cuisine et exhale des effluves caractéristiques au moindre coup de vent. Quand vient l’automne, rabattez les plantes à mi-hauteur environ pour stimuler une nouvelle croissance.

Le basilic est une plante qui demande assez peu de soins. Arrosez par temps sec et binez pour éliminer les herbes sauvages. Au milieu de l’été, pincez les fleurs et l’extrémité des pousses pour encourager la croissance foliaire. Lorsque vous pincez, laissez toujours au moins deux paires de feuilles sur la plante car la paire basale se dessèche toujours.

 

Récolte et conservation du basilic

Vous devez pouvoir cueillir des feuilles fraîches au fur et à mesure de vos besoins pendant tout l’été. On utilise le basilic essentiellement pour la réalisation de nombreux plats italiens et indiens. Essayez-le également avec les tomates, le fromage, les oeufs et le poisson. Mais sachez qu’à la différence de la plupart des plantes aromatiques, la saveur du basilic est accentuée à la cuisson.

Vous pouvez aussi couper les feuilles de basilic pour les faire sécher. Coupez les tiges feuillées juste avant la floraison, vers le milieu de l’été. Liez-les en bouquets et accrochez-les tête en bas dans un endroit sombre, chaud et sec. Une fois qu’elles sont sèches, enlevez les feuilles et conservez-les dans une boîte bien fermée pour les utiliser pendant l’hiver, sachez cependant que le basilic séché ne vous donnera jamais l’arôme délicieux des feuilles fraîches.

Sous nos climats tempérés, le basilic meurt en général à l’automne, mais dans une pièce chaude et avec beaucoup de soins, il est possible de garder une plante tout l’hiver : les buissons de basilic poussent très bien en pot. Si vous avez envie d’essayer, sortez de terre quelques plantes au début de l’automne, rabattez-les juste au-dessus de la paire de feuilles basales, et rempotez-les séparément dans des pots de 12,5 cm contenant un bon mélange terreux. Placez-les dans un endroit chaud et lumineux.

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!