Sélectionner une page

Le cardon est une grande plante à l’aspect élégant dont les tiges une fois blanchies ont un goût délicieux.

Si vous voulez faire pousser dans votre jardin une plante qui soit, à la fois, déco­rative et pleine de ressources, n’hésitez pas : pensez au cardon. (consultez notre calendrier lunaire mensuel pour jardiner avec la lune).
Ce légume, qui ressemble un peu au chardon et beau­coup à l’artichaut, dont il est le cousin, bien que plus vivace et plus décoratif, est souvent relégué au fond du jardin d’agré­ment : seule son apparence est prise en compte.
Il a pourtant bien d’autres quali­tés, et ses tiges blanchies constituent un mets des plus fins.

Le cardon est très rarement exploité commercialement parce que, d’une part, si l’on tient compte de la récolte escomp­tée, il occupe une place importante, et d’autre part il est nécessaire de blanchir ses tiges ; c’est pourtant un légume populaire dans les régions méditerra­néennes : on l’y trouve fréquemment dans les jardins particuliers.
Si vous avez un peu de place dans votre potager, essayez donc cet aristocrate au feuillage gris argenté, vous ferez preuve d’originalité !

calendrier lunaire cardon

Venu d’Europe du Sud, le cardon (cynara cardunculus) est une plante vivace résistante que l’on cultive généra­lement comme annuelle.
Son nom géné­rique, cynara, vient du mot grec kynon, qui veut dire chien, allusion faite à ses nombreuses épines ressemblant à des dents de chien.
On mange généralement les tiges du cardon, après les avoir blan­chies comme celles du céleri, mais sachez que ses boutons de fleurs sont, eux aussi, comestibles et délicieux ; raison de plus pour que cette plante figure dans le jardin de tout gourmet !

Réservez à vos cardons un emplace­ment ensoleillé et chaud.
La terre dans laquelle vous les planterez devrait être riche et bien conserver son humidité ; sinon, nous vous conseillons de creuser des tranchées dans lesquelles vous plan­terez vos graines entre le milieu et la fin du printemps (si vous voulez faire vos semis au début du printemps, placez-les dans une serre chauffée ou un propagateur).

Si le sol est froid, faites vos semis dans des pots sous châssis : remplissez des pots de 8 avec du compost, puis placez trois graines dans chacun d’eux.
Dès qu’elles sont assez grandes pour être manipulées sans danger, choisissez les plantules les plus fortes et replantez-les dans des pots de 12.
Lorsque, à la fin du printemps, le sol sera suffisamment réchauffé, vous les installerez sur leur emplacement définitif en les espaçant de 45 cm.

Dans le cas où vous préféreriez faire vos semis directement dehors, attendez la fin du printemps et assurez-vous que le sol n’est pas froid.
Si c’est le cas, prépa­rez des tranchées de 30 cm de profon­deur et de 45 cm de large, comme pour le céleri, et ajoutez une épaisse couche (7,5 cm environ) de fumier en décompo­sition, ou de compost mêlé à de la terre, que vous laisserez reposer au fond de la tranchée.
L’eau de pluie et d’arrosage devrait, normalement, y stagner.
Ce système de tranchées est la meilleure méthode pour faire pousser les cardons et la seule par laquelle vous soyez assu­rés d’obtenir une bonne récolte.

Semez les graines au fond des tran­chées, par groupes de trois ou quatre, à 2,5 cm de profondeur environ.
Mettez toute les chances de réussite en consultant les dates de semis idéales sur notre calendrier lunaire mensuel ou simplifiez-vous la vie en souscrivant au calendrier lunaire jardiner avec la lune par emails ; on s’occupe de tout !
Comme les souris et autres rongeurs apprécient particulièrement les graines de cardon, il serait bon que vous retourniez un pot de fleur sur chaque groupe de graines ; n’oubliez pas de les retirer dès que les semis auront germé.
Dès que les plantules mesurent 5 cm de haut, éclaircissez en éliminant les plus faibles.

Les cardons ont besoin de beaucoup d’eau.
Surveillez-les donc régulièrement et ne les laissez jamais se dessécher.
Arrosez-les beaucoup et souvent.
En cas de sécheresse, inondez les tranchées.

calendrier lunaire cardon bio

Evitez de laisser la terre se dessécher durant l’été.

Pour empêcher la terre de s’alourdir et de se solidifier, aérez-la et retirez les mauvaises herbes en sarclant régulière­ment ou bien paillez au préalable afin d’éviter toute évaporation inutile.
Au cœur de l’été, paillez avec de la tourbe d’horticulture humide et du com­post de jardin décomposé et commencez à nourrir vos plants chaque semaine avec de l’engrais liquide dilué (purin d’ortie par exemple).
Lorsqu’elles auront atteint 30 cm de haut, les plantes devront être soutenues par des tuteurs.

Le blanchiment doit être entrepris à la fin de l’été ou au début de l’automne.
Éli­minez toutes les feuilles mortes ou jau­nissantes, et bottelez les autres feuilles en les liant avec une ficelle.
Coupez de longues bandes de papier d ’emballage épais, d’environ 15 cm de large, et enroulez-les autour de chaque plant en commençant par le bas ; ne laissez que les feuilles du sommet émerger de cette enveloppe.
Vous pouvez aussi utiliser des bandes de plastique noir de même largeur.
Faites un petit tas de terre au pied de chaque plant (buttage) pour éviter tout contact possible avec la lumière.
Ainsi blanchies, les tiges seront prêtes à être consommées au bout de six ou huit semaines.

Dans le cas où vous préféreriez récol­ter vos cardons en hiver à l’époque où les autres légumes sont rares, laissez croître vos plants ; couvrez-les de paillis de fou­gères et de foin, la nuit, si vous crai­gnez le gel.
Puis déplantez-les en gardant le plus de terre possible autour des raci­nes, liez les feuilles pour les faire blanchir et transportez-les à l’abri dans une remise, une cave ou votre appentis.
Si là pièce n’est pas totalement sombre, enve­loppez les feuilles dans du plastique noir ou du papier d’emballage, comme précedemment ; et placez les racines dans de la terre, du sable ou de la tourbe pour qu’elles restent bien humides.
Les car­dons se conservent ainsi plusieurs semai­nes, ce qui vous permettra de couper les tiges blanchies quand vous le désirerez.

Comment faire cuire les tiges de cardons ?
Liez-les ensemble et faites-les bouillir comme des asperges.
Servez avec une sauce au fromage.
On les mange aussi crus, comme le céleri en branches.
Si vos plants produisent des fleurs lorsqu’ils sont encore jeunes, en automne, vous pourrez couper les bour­geons et les faire cuire comme des arti­chauts (ils ont d’ailleurs un peu le même goût).

N’hésitez pas à liker et partager si cet article sur le cardon vous a plu.

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!