Sélectionner une page

Une plante facile à cultiver mais rapidement envahissante : la menthe

La menthe commune est facile à cultiver,
mais attention, dès qu’on la plante, elle pullule rapidement
au point de pouvoir devenir gênante pour les autres cultures !
Alors, voici une méthode pour obtenir cette menthe au goût délicat
tout en contrôlant efficacement son développement.

 

calendrier-lunaire-menthe-poivreeSi vous voulez pouvoir consommer de la menthe longtemps et régulièrement, vous avez intérêt à en planter deux petits carrés, l’un en plein soleil et l’autre dans un endroit abrité et ombragé. Le carré à l’ombre produira avant le carré ensoleillé, et vous aurez ainsi deux récol­tes successives, l’une précoce et l’autre tardive.

La menthe se développe bien quelles que soient les conditions, pourvu que ses racines restent au frais et à l’humidité. Du terreau de feuilles ou de la tourbe bien incorporé au sol constitue une base excellente ; il est également bon d’appli­quer aux carrés de menthe une couver­ture de terre riche, en automne, ou une couverture de fumier bien décomposé, au moment des plantations. Si vous n’avez encore jamais eu de menthe, le mieux est d’acheter des plants chez un pépiniériste ou un vendeur de fines her­bes ; sinon, faites des boutures.

Démarrez votre carré de menthe entre le début et le milieu du printemps, en disposant les plants à 30 cm environ les uns des autres. Arrosez-les régulière­ment jusqu’à ce que de nouvelles feuilles apparaissent. Si vous voulez obtenir votre menthe à partir de boutures, met­tez ces dernières en place en automne, soit sous châssis de verre, soit en pots à l’intérieur de la maison, de façon à pou­voir les replanter au printemps.

De même, on peut utiliser des mor­ceaux de racines traçantes prises sur un pied adulte, soit en automne, soit au printemps ; on peut, en effet, ou bien les planter directement en pleine terre au printemps, dans des trous d’environ 5 cm de profondeur, ou bien les cultiver dans la maison pendant l’hiver.

Le grand problème, avec la menthe, c’est qu’elle a tendance à développer des racines traçantes souterraines qui empiètent bientôt sur le territoire de toutes les plantes avoisinantes ; il est donc nécessaire de prendre, au moment de planter, des mesures spéciales, pour contenir la menthe à l’endroit précis où on l’a plantée. La meilleure méthode pour arrêter les racines consiste à creu­ser à cet endroit un trou de 30 cm de profondeur et d’en doubler le fond d’une feuille de plastique noir. On remet ensuite la terre, enrichie de terreau de feuilles ou de tourbe, et on plante la menthe. Prenez grand soin, également, d’éliminer toutes les herbes sauvages dès leur apparition ; il vous serait, par la suite, très difficile de les démêler de la menthe.

La menthe pousse rapidement et elle vous fournira des feuilles fraîches, en abondance, pendant l’été. Favorisez la ramification en écimant les plantes dès qu’elles atteignent une dizaine de centi­mètres. Si possible après la première cueillette, recouvrez votre plantation d’une couche de fumure.

Un autre problème important peut être l’apparition de la rouille. Cette mala­die fongique a pour symptôme des pla­ques poudreuses brun-rouge et des tâches à la surface des feuilles. Si vous ne vous en occupez pas, la rouille peut finir par détruire tout votre carré de menthe. Il n’y a pas de remède efficace contre la rouille ; donc arrachez et brûlez toutes les plantes infectées dès que vous les apercevez, et ne cultivez plus de menthe sur le même sol pendant plusieurs années. Ne réutilisez jamais non plus les racines courantes de plantes infectées.

La menthe se récolte juste avant la flo­raison, habituellement à la fin de l’été. Choisissez une journée sèche et coupez les feuilles au ras du sol. La menthe fraîchement cueillie est délicieuse avec les pommes de terre ou les petits pois, ou encore dans la traditionnelle sauce à la menthe ; mais vous pouvez la conserver après la cueillette. Attachez-la en bou­quets que vous accrocherez dans un endroit frais et aéré pour les faire sécher.

calendrier lunaire menthe 3

Les plantes laissées à l’extérieur vont perdre leurs feuilles pendant l’hiver et commencer une nouvelle croissance au printemps. Il vous faudra cependant les protéger des grands froids en les met­ tant sous cloches. Il est possible de pro­longer la saison de la menthe fraîche en arrachant quelques racines avant les pre­mières gelées et en les plantant sous châssis ou en serre où elles continueront à pousser pendant l’hiver.
Si vous voulez des récoltes précoces de menthe au prin­temps, vous pouvez également et de la même façon forcer quelques plants dans une serre ou sous châssis. Procédez à partir de morceaux de racines traçantes que vous planterez, au milieu de l’automne, dans un compost léger de bonne qualité.

Pour conserver à votre culture toute sa vigueur et sa production, changez-la d’emplacement tous les 3 ou 4 ans. Ce changement vous permettra de mainte­nir le contrôle des plantes tout en vous assurant des plantes plus saines et des récoltes plus abondantes.

Comme la plupart des fines herbes, la menthe est idéale, tant pour la culture en boîtes ou en bacs à l’extérieur que pour celle en pots dans votre cuisine.

Pré­parez la terre pour les bacs ou les boîtes de la même façon que pour la culture en pleine terre, en utilisant un terreau riche et léger ou un bon compost mélangé à de la terre de jardin.
Plantez les morceaux de racines traçantes au milieu du prin­temps ; ou bien, si vous pouvez vous pro­curer des graines, semez-les au milieu de l’été.
Ne semez jamais de graines de menthe directement en pleine terre, mais plutôt en caissettes que vous place­rez dans un endroit ensoleillé au moins une partie de la journée.
Les potées de menthe aiment bien les appuis de fenê­tres qui reçoivent, soit le soleil du matin, soit celui de l’après-midi.
N’oubliez pas de bien arroser les potées, surtout par temps chaud et sec.

Comme la menthe a tendance à se propager rapidement, ne la cultivez qu’en potées, jamais en jardi­nière avec d’autres herbes qu’elle envahi­rait rapidement.

Si vous voulez cultiver de la menthe dans une caissette ou dans une jardinière avec d’autres fines herbes, utilisez la même technique, pour conte­nir les racines, que dans votre jardin.

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!