Sélectionner une page

Comme tout le monde, vous devez mettre du persil dans vos salades, soupes et sauces.
Alors, cultivez-le vous-même et vous pourrez apprécier toute l’année cette herbe pleine de qualités.

Finement hachées, ses feuilles fraîches figurent parmi les ingrédients de toutes sortes de recettes ; et ses brins sont utilisés pour décorer nombre de plats de poissons, viandes et légumes. C’est, en plus, une bonne source de vitamine C. Comme toutes les herbes, pour conser­ver le maximum de ses qualités, le persil doit être utilisé fraîchement cueilli. Donc, l’idéal est de l’avoir dans son jardin potager ou dans un pot sur son balcon.

Membre de la famille des ombellifères, le persil (Petroselinum crispum) est telle­ment connu que les catalogues de graines tendent à le classer avec les légumes plutôt qu’avec les herbes. Les différentes variétés se cultivent toutes de la même façon. La variété frisée est la plus répan­due ; mais les variétés simples sont très appréciées pour leur goût.

Le persil est une plante bisannuelle qui pousse jusqu’à une hauteur de 30 cm ; il produit des petites têtes de fleurs vert-jaune durant la première partie de l’été de la deuxième année. Le persil se plaît dans les jardins mais aussi dans les pots. Il poussera sans problème dans votre coin potager ou votre jardin d’herbes aromatiques, à condition, toutefois, que l’emplacement que vous lui choisirez soit ensoleillé ou abrité. Peu importe la terre, du moment qu’elle est suffisamment riche en matières organiques pour rete­nir l’eau. Mettez du compost avant de semer si nécessaire. Le persil doit être abondamment arrosé, il préfère les ter­res argileuses.

Passez la terre au tamis afin d’en ren­dre la surface fine et ferme, et faites un léger semis en suivant simplement le calendrier lunaire mensuel. Semez en rangs espacés de 30 cm et à une profondeur de 0,5 cm ; couvrez à peine les graines d’une légère couche de tourbe ou de sable fin ; tassez bien. Arrosez les rangs avec un arrosoir à pomme fine.

calendrier lunaire - persil

La suite sur le persil…

La graine du persil peut mettre pas mal de temps à germer ; ne soyez donc pas découragé si, après trois ou quatre
semaines, vous ne décelez toujours pas de signe de croissance. Si vous semez à partir de la mi/fin printemps (quand la terre commence à se réchauffer), vous obtiendrez des jeunes plantes en deux semaines environ ; mais si l’ensemencement est fait à un autre moment, la ger­mination peut prendre jusqu’à six semai­nes. N’oubliez pas d’arroser les semis régulièrement. Si après huit semaines, il n’y a toujours pas de jeunes plantes, fai­tes un deuxième ensemencement.

Dès que les jeunes plantes apparais­sent, nettoyez régulièrement le semis des mauvaises herbes ; à part l’arrosage et le désherbage, le persil demande peu d’attention. Quand les plantes ont pro­duit deux vraies feuilles, vous pouvez les éclaircir (une plante tous les 15 cm et, au besoin, repiquez les plantes provenant de l’éclaircissage).

Les feuilles du persil semé au prin­temps ou en été seront prêtes à être con­sommées entre le milieu de l’été et le début du printemps suivant, moment à partir duquel les plantes commenceront à donner des tiges de fleurs au lieu de feuilles. Si vous préparez un autre semis au milieu de l’été, les feuilles seront prê­tes à être coupées entre le début de l’automne et le milieu de l’été suivant, vous aurez ainsi du persil frais toute l’année — un ensemencement à la mi-été donnera lieu, du fait des chaleurs conju­guées de la terre et de l’air, à une germi­nation au bout de quelques jours seulement.

Mettez des cloches sur vos plantes dès qu’il commence à geler ; cela les proté­gera et les gardera nettes de toutes mauvaises herbes. Vous pourrez ainsi consommer du persil même par temps de neige.

Le persil en pot

Le persil est le type idéal de plante à faire pousser en pot ou jardinière ; vous pouvez acheter de jolis pots de cérami­que ou de terre cuite conçus spéciale­ment pour cet usage. Si vous utilisez un de ces pots spéciaux, il serait bon de semer, tout d’abord, en germoir, puis de transplanter les jeunes plantes dans le pot : faites un léger semis dans un com­post de bonne qualité et gardez le ger­moir dans un endroit chaud et humide ; arrosez-le bien, et n’oubliez pas que vous ne verrez pas forcément de signes de germination avant un bon moment ; quand les deux premières feuilles apparaissent, transplantez les jeunes plantes dans le pot à persil ; arrosez et conservez à l’ombre pendant une partie de la journée.

Notons que ces pots spéciaux ne sont pas du tout indispensables pour faire pousser du persil ; n’importe quel pot profond ou jardinière suffit. Dans un pot ordinaire ou une jardinière, vous pouvez semer les graines directement et éclaircir quand deux vraies feuilles sont apparues. Avec un bon planning, vous pourrez également avoir du persil toute l’année.

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!