Sélectionner une page

Votre sorcière bien-aimée du calendrier-lunaire.info s’attaque aujourd’hui à un article polémique : le fameux purin d ortie !
Nous allons tenter, ensemble de faire le tour complet de ce vaste sujet…

calendrier lunaire purin d ortie 2

Un dicton japonais dit : « On peut trouver Dieu dans une ortie ».
Il y a donc une part de divin dans le purin d’ortie ou, appelé plus scientifiquement « extrait fermenté d’orties« .

Totalement gratuit et facilement réalisable, le purin d’ortie est très utilisé par les jardiniers depuis des années, et tous lui reconnaissent de grandes vertus au jardin potager comme au verger.
Il permet notamment la fertilisation des végétaux ainsi que la lutte contre les ravageurs de nos chères cultures.

En 1981, Rolf PATERSON, un chercheur suédois, a réalisé une étude scientifique sur le purin d’ ortie.
Cette expérimentation pratiquée durant 2 mois a été effectuée en serre sur substrat neutre, sur des cultures de radis, tomate, blé et orge.
La moitié de ces cultures ont reçu régulièrement une fertilisation avec du purin d ortie et l’autre moitié avec une solution chimique de composition identique, afin de les comparer.
Cette expérimentation a prouvé la supériorité du purin d’ortie.
L’avantage du purin était décelable à l’œil, tant la vigueur des plantes était spectaculaire.
Les analyses ultérieures des récoltes ont montré une production beaucoup plus importante de matière végétale fraîche, mais aussi de matières sèches.
Constatation très intéressante, le système racinaire des plantes produites avec cette méthode naturelle, était beaucoup plus développé.

Très utilisé au jardin biologique, le purin d ortie possède de multiples avantages.
Engrais puissant, anti-parasitaire efficace, il est très facile à élaborer et à utiliser, aussi n’hésitez pas à l’employer à la place des traitements chimiques habituels !

Le purin d’ortie est une préparation à base de plantes fermentées dans de l’eau.
Préparez votre purin dans un lieu éloigné de la maison, au fond du jardin par exemple, car cette préparation dégage une odeur nauséabonde.

 

L’ ORTIE

Tout le monde la connais, elle n’a pas besoin ni de l’homme, ni de la femme pour l’aider à pousser dans les pires conditions possibles.

Elles reviennent chaque année, renaissant de leurs rhizomes vigoureux tel le phoénix renaissant de ses cendres.

Les orties sont des plantes très rustiques et ont de nombreuses vertus, tant pour notre santé que celle de notre jardin potager ou bien verger.
(L’urtication, qui consiste à fouetter la peau avec un bouquet d’orties, soulage l’arthrite, la goutte, la tendinite, les rhumatismes et stimule la circulation du sang…).

Hôtes de nombreux insectes dont de nombreux auxiliaires, elles sont aussi après transformation un très bon fertilisant naturel et gratuit au jardin potager.

Le purin d’ortie est certainement le plus connu par les jardiniers amateurs.
En pratique il n’est pas difficile à fabriquer, bien que lors de son élaboration on se pose soudain de nombreuses questions.

Ne détruisez pas les orties de votre jardin, conservez-en car certains papillons utilisent les orties pour se reproduire !

Les secrets de l’Ortie
Cliquez sur l’image ci-dessous

LES PROPRIÉTÉS DU PURIN D ORTIE

Le purin d ortie est très riche en azote, il agit sur la croissance des végétaux et sur leur rendement.

Également riche en potassium il aide au développement des fruits et des tubercules.

Mais le purin d ortie est également :

Fortifiant – Stimulant :
Le purin d’ortie stimule la croissance et améliore la précocité des végétaux.
Pour booster vos plantes, utilisez votre purin d’ortie de préférence au printemps quand la végétation redémarre ou après la fructification ou la floraison.
Cela aidera vos plantes à reconstituer leurs réserves avant la période hivernale plus froide.

Eliciteur :
Le purin d’ortie stimule les défenses de la plante et la rend plus résistante aux agressions telles que les maladies et les ravageurs.
Il aide notamment à prévenir le mildiou de la tomate.

Anti chlorose ferrique :
Le purin d ortie est riche en fer.
Si des végétaux montrent des signes de chlorose ferrique (feuille jaunes sauf nervure verte) il est possible de pulvériser du purin (à 5%) sur les feuilles.
Cependant c’est un moyen de lutte temporaire, prévoir un travail de fond au niveau des amendements du sol pour des cultures pérennes
(consultez nos articles :  » amélioration des sols : toutes les solutions  » et  » améliorer la terre de votre jardin potager bio « ).

Insecticide – Répulsif :
Le purin d ortie permet d’éloigner les insectes des cultures, c’est un répulsif naturel contre les pucerons et les acariens.

Mycocide :
Il détruit les champignons qui peuvent attaquer les plantes notamment le mildiou. Le mildiou est une moisissure qui entraine la putréfaction de la partie infectée de la plante. On le retrouve notamment sur certaines cultures notamment la vigne, tomate et pomme de terre.

Taupicide :
Pulvériser du purin d’ortie à l’entrée des trous de taupes les fait fuir. Certainement à cause de l’odeur.
L’idéal est de placer quelques fragments issues de la filtration de votre préparation de purin d ortie a l’intérieur des trous ou galeries de taupes puis de reboucher.

Grâce au purin d orties, créez votre solution d’engrais et de répulsif contre les parasites 100% bio !
Cela évitera d’utiliser les produits chimiques nuisibles à l’environnement tout en gardant une efficacité totale et bien réelle !

 

COMMENT REALISER UN VRAI BON PURIN D ORTIE ?

Le ramassage des orties

Si vous supportez les piqûres passez vos mains sous les feuilles, et coupez-les avec une cisaille ou un sécateur. En effet, le dessous des feuilles de l’ortie ne piquent pas. Sinon utilisez des gants de jardinage.

Évitez de ramassez les orties montées en graines, faites-le assez tôt dans la saison, le mois d’avril est idéal car l’ortie commence sa floraison dès le mois de mai.

Le hachage

Munissez vous d’un couteau ou d’un sécateur et coupez les feuilles et tiges des orties en petits morceaux.

Cette opération est importante pour une fermentation plus rapide et pour faciliter ensuite la filtration.

La fermentation est bien meilleure si l’ortie est préalablement hachée. Si vous disposez (certainement) d’une tondeuse à gazon, une manière aisée de les hacher consiste à procéder ainsi : sur un sol lisse, sans caillou, engazonné ou non ; étendre les orties fraîches sur une faible épaisseur et passer lentement la tondeuse au-dessus. Les orties hachées recueillies dans le bac à herbe conviendront parfaitement pour les plantations de vos pieds de tomates et la confection de purins d’orties. Et comme cela, vous ne vous piquerez pas : l’astuce simple, rapide et efficace !

 

LA MISE EN FERMENTATION DU PURIN D ORTIE

Respectez les proportions, à savoir 1 Kilo d’orties fraiches pour 10 Litres d’eau.

Mettez les orties dans un seau ou le récipient de votre choix.
Complétez d’eau de pluie (non calcaire).
Mélangez.

IMPORTANT : Mettez votre préparation à l’ombre et à l’abri de la pluie qui diluerai la concentration de votre purin d ortie !

Vous en avez pour une semaine à une quinzaine de jour, plus il fait chaud et plus la fermentation sera rapide.

Au cours de la fermentation, beaucoup de préparateurs recouvrent le récipient de fermentation (souvent pour contenir les mauvaises odeurs)… c’est une erreur, il faut au contraire que votre préparation « respire » au maximum en ayant un contact maximal avec l’air ambiant. Le plus important est de remuer le tout le plus souvent possible afin aussi d’empêcher certaines grosses mouches de pondre sur la macération malodorante très riche en protéines, acides aminés et oligo-éléments favorisant le développement de certains asticots.

 

L’AGITATION DU PURIN D ORTIE

Dans la mesure du possible agitez quotidiennement le purin à l’aide d’un bâton par exemple.

N’hésitez pas à faire remonter les orties du dessous au dessus afin que la fermentation reste la plus homogène possible.

 

COMBIEN DE TEMPS LAISSER LE PURIN D’ORTIE FERMENTER ?

Le purin est obtenu par fermentation (et non par putréfaction) : c’est la phase la plus importante.
Il faut brasser le mélange tous les jours.
La durée de fermentation est dépendante de la température.
L’odeur, pas vraiment agréable, durant la macération est tout à fait normale.

Purin d’orties, attention mauvaise odeur ! L’odeur du purin d’ortie n’est pas agréable du tout, mais cela est tout a fait normal ; autant en être averti si vous réalisez votre premier purin.

Lorsque vous brassez ce mélange tous les jours, il remonte à la surface une quantité importante de petites bulles (signe de fermentation active).
Quand celles-ci ne se forment plus, la fermentation est terminée.

Le temps de fermentation à respecter dépend de la température ambiante :

21 jours à 5 °C
14 jours à 20°C
5 à 6 Jours à 30°C

Attention, au-dessus de 25°C, le risque de putréfaction devient important.

Au bout de 6 à 21 de jours de macération, l’absence de bulle témoigne de la fin du processus de fermentation, votre purin d ortie est prêt à être utilisé.
Il est alors temps de filtrer le purin d ortie afin de pouvoir conserver le produit plus longtemps.
Recycler les parties contenus dans le filtre comme activateur de compost… rien ne se perd.

A ne pas confondre : le purin d’ortie est un extrait fermenté de la plante, c’est à dire que la fermentation a duré plus d’une semaine, l’ortie est donc bien décomposé. Il est également possible de faire une macération d’ortie qui dure de 12h à 3 jours. L’effet recherché est alors insectifuge contre les pucerons, psylles, acariens, etc…

 

LA FILTRATION DU PURIN D ORTIE

calendrier lunaire purin d ortie

Lorsque le purin ne fait plus de bulles en surface cela signifie qu’il est prêt !
Vous allez pouvoir le filtrer.

Pour cela, une vieille passoire fine fera l’affaire ; à défaut, utilisez un tissu fin.
Filtrez la totalité du purin et recyclez les débris dans votre tas de compost, ce qui va le booster au passage !

 

CONSERVATION DU PURIN D ORTIE

Conservez le liquide filtré dans des récipients opaques hermétiques en verre ou en plastique (pas de métal), au frais et dans un endroit sombre.

Vous pouvez conserver le purin plusieurs mois de cette façon, voir jusqu’à 2 ans s’il est bien à l’abri de la chaleur et de la lumière.
Moins vous aurez d’air dans le bidon et plus le purin se conservera longtemps ; pour cela faites en sorte qu’il soit bien plein.
Transférez éventuellement le purin restant après la saison dans des contenants plus petits (bouteilles en plastique ou en verre, etc…) afin de garder un minimum d’air en contact avec le purin.

 

LES UTILISATIONS DU PURIN D ORTIE

Ce mélange à base d’orties a des qualités uniques pour stimuler la croissance des plantes mais également pour rejeter la plupart des nuisibles, pucerons et acariens.

C’est un engrais efficace : les plantes ont besoin d’azote pour se développer. On en trouve dans tous les engrais et c’est grâce à sa forte teneur en azote que le purin d ortie apportera les éléments nutritifs indispensables à la bonne santé des végétaux.
.
C’est un répulsif contre les parasites : s’il est moins concentré et pulvérisé directement sur les feuilles, le purin d ortie aura un très bon pouvoir répulsif contre les insectes en général, les pucerons et certains acariens

Au potager le purin d’ortie sera utilisé de 3 manières : en pulvérisation, en arrosage et en trempage.

Ne jamais utiliser le purin d ortie pur il brûlerait vos plantes !

Le produit que vous avez préparé est très concentré : avant de l’utiliser il faut le diluer à raison de 2 volumes pour 10 (2 litres de purin pour 10 litres d’eau de pluie de préférence).

Le purin d ortie peut être utilisé en tant qu’engrais car il contient de l’azote en grande quantité,  en revanche il est pauvre en phosphore, mais sa richesse en fer est exceptionnelle.

Reportez-vous au calendrier ­lunaire mensuel pour adapter ces opérations aux végétaux concernés (jours-racines, fleurs, feuilles et graines et fruits).

FERTILISATION

On l’utilise principalement au printemps pour soutenir le départ de la végétation.

En pulvérisation pour fortifier les plantes :
Dilué entre 2 à 5% : entre 100 et 200 ml de purin + 5 L d’eau

En arrosage tous les 15 jours pour fertiliser les plantes :

Dilué à 10% : 1L de purin + 10 L d’eau

Comme fertilisant, son emploi à 10 % est couramment conseillé, mais peut atteindre 20 % en épandages comme fumure de fond, avant les plantations.

En trempage avant plantation :

Dilué à 20% : 400 ml de purin + 2 L d’eau

Attention, ce purin est à utiliser avec parcimonie sur les plantes à fleurs car il favorise la croissance des feuilles.

 

INSECTICIDE ET LUTTE CONTRE LES MALADIES

Le purin d ortie n’est pas un traitement curatif contre les maladies mais un traitement préventif grâce à sa capacité à renforcer les défenses des plantes.
Pour une utilisation préventive contre les insectes et autres parasites, le purin s’utilise en pulvérisations directes sur et sous le feuillage, il sera alors dilué dans les proportions 1/10.

Le purin d ortie est aussi très efficace contre certaines maladies cryptogamiques, en pulvérisation autour du pied des plantes à risque.

Enfin, c’est un très bon activateur de compost, dans ce cas il n’a pas besoin d’être filtré ni dilué.

ATTENTION : Comme dans toutes choses, les excès sont nuisibles : les fortes concentrations sont déconseillées, et peuvent aller à l’encontre du but recherché.

 

On peut l’utiliser au bout de 12 heures de fermentation pour lutter contre les pucerons. Dans ce cas, utiliser directement au pulvérisateur un purin pur bien filtré.

Dans les autres cas, il doit être dilué à 5 % pour les arrosages foliaires tous les 5 à 10 jours sur les plantes normalement alimentées en eau. Il est inefficace en cas de sécheresse.

Son emploi sur les solanées, tomates, pommes de terre, est déconseillé. Il est préférable d’arroser au pied de ces plantes, avec une solution d’eau à 20 % de purin.

La composition varie d’un purin à l’autre selon l’époque de l’année et du lieu de croissance de l’ortie . Néanmoins, les résultats sur la végétation sont toujours visibles.

Autres conseils

Alternez pulvérisation et arrosage au pied des plantes, l’un stimulant les feuilles, l’autre les racines.
Un arrosage au purin d’ortie tous les 15 jours est suffisant.
Combinez le purin d ortie avec le purin de consoude, ce dernier va avoir un des meilleurs effets sur la floraison (bore) et la fructification (phosphore) ainsi le développement des fruits (potassium).
Dans le cas ortie/consoude, commencez la saison avec le purin d’ortie puis passez au purin de consoude (10% en arrosage).

 

La polémique autour du purin d’ortie

La production du purin d ortie  » industriel  » est bien moins répandue que celle du jardinier amateur, car elle est régie par des règles prédéfinies par les Administrations compétentes.

En effet, le purin d ortie est considéré en France comme un produit phytosanitaire, et doit alors subir tout un panel d’expérimentations afin de vérifier si son application en grande quantité sur les cultures n’est pas nocive pour l’environnement (LoL). Cette expérimentation n’ayant pas été réalisée et par application du « principe de précaution », sa production au niveau industriel est faible est qui plus est de mauvaise qualité.
Voyons cela ensemble…

Le purin d ortie a été interdit de fabrication, de vente et de diffusion en France en 2006, puis autorisé par arrêté du 18 avril 2011.
Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une douzaine de mesures prévues dans le plan Ecophyto 2018 élaboré lors du Grenelle de l’Environnement.
Cet arrêté autorise donc la production d’un purin d ortie, MAIS suivant une recette bien particulière.
Il est alors intéressant de comparer la recette décrétée par nos chers décideurs à celle délivrée ici pour nous pauvres jardiniers amateurs quasi délinquants dans cet ancien monde qui se meurt.

Je vous épargne ici les lectures fastidieuses des textes législatifs que seuls nos technocrates européens savent nous concocter pour… nous pourrir la vie saine que nous tentons de maintenir coûte que coûte et nous imposer leur mauvais produits ; chaque jours plus divers et variés !

Votre sorcière bien-aimée du calendrier-lunaire.info serait-elle mal lunée aujourd’hui ?

Bref, revenons à notre « passionnante » législation sur le purin d ortie !

Donc, la principale différence qui ressort de cette comparaison de recettes purin d ortie c’est le temps de macération, qui est beaucoup plus important dans la recette des jardiniers amateurs ; à savoir une quinzaine de jours de macérations à 18°C  pour le jardinier amateur contre une macération de seulement 3 à 4 jours à 18°C pour les industries phytosanitaires.

Des études démontrent que la quantité de fer présent dans le purin d ortie est bien plus important que dans d’autres fertilisants ou pesticides. Son impact direct sur l’écosystème n’a cependant pas été défini avec précision faute des budgets adéquats.
La différence de temps de macération aurait un impact sur le degré de fermentation du purin.

Cette fermentation est alors moins poussée pour un purin créé à partir de la recette rendue OBLIGATOIRES.
L’efficacité du purin alors produit serait, d’après certaines collectivités, très largement diminuée.
L’association ASPRO dénonce cette recette qu’elle qualifie de «piquette d’ortie».
Cette noble association qui défend le droit des jardiniers amateurs de disposer sur le marché de produits biologiques et bénéfiques à l’environnement.
Elle vise à promouvoir l’usage des préparations naturelles peu préoccupantes au jardin potager et dénonce le fait que la recette industrielle obligatoire fasse perdre au purin d ortie toutes ses vertus, et notamment son aspect de fertilisant.

Oui l’ortie fait bien partie de l’Europe, elle est même originaire de l’Europe de l’Est.
Ces vertues dans le domaine de l’agrochimie sont donc connues par beaucoup d’autres pays européens pour lesquels l’agriculture occupe une place importante dans leur économie tel que l’Allemagne.

En effet en Allemagne, il y a plus de 400 produits phytosanitaires naturels autorisés, dont certains sont produits à base d’ortie.
D’autre pays européens autorisent aussi, et de façon moins restrictive, la production de purin d ortie : l’Italie, le Royaume-Unis, les Pays Bas.

Une politique commune pourrait alors être menée, et une harmonisation des normes permettrait un développement de la production de purin d ortie, comme le veulent les associations de lutte contre les pesticides.

Cette production pourrait être un secteur florissant car l’ortie est une plante qui pousse toute seule sans aucune aide… je crois que l’on peut l’affirmer sans se tromper, non ?

Et qui ne connais pas la fameuse soupe d’orties de grand-mère !

Un marché vraiment prometteur est à mettre en avant ici.

Voilà, s’en est fini pour ce gros article sur le purin d ortie comme traitement bio au jardin ou au verger.

Si vous avez aimé cet article de votre sorcière bien-aimée du calendrier-lunaire.info, merci de liker et partager car c’est vous qui développez ce site ; qui est VOTRE site… n’hésitez-pas à laisser un commentaire !

Allez, je retourne à mes chaudrons…

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!