Sélectionner une page

La plus populaire des plantes aromatiques : le thym

Arbrisseau odoriférant des régions tempérées,
abondant dans les garrigues et les maquis,
le thym est l’une des plantes les plus utilisées dans la cuisine.
Cultivez-le dans votre jardin ou en pot sur le rebord de votre fenêtre.

calendrier lunaire thym

Il existe plusieurs variétés de thym (toutes vivaces), mais les plus courantes sont le thym commun et le thym citron.
Ces deux espèces à feuilles persistantes poussent en touffes basses et sont retativement robustes. Elles auront leur place aussi bien à côté d’autres plantes aromatiques que dans une rocaille ou sur une bordure. Vous pouvez aussi choisir l’espèce rampante particulièrement parfumée. Une plantation de thym peut durer des années si elle est bien entretenue.

La touffe de thym commun à petites feuilles, vert foncé, atteint 10 à 20 cm de hauteur et 30cm de diamètre. Elle fleurit entre le milieu et ta fin de l’été en donnant de minuscules fleurs mauves.
On utilise le thym commun dans les bouquets garnis qui servent à parfumer aussi bien les viandes et les poissons que les farces de volaille.
Le thym citron est plus haut (30 cm), moins touffu et un peu moins robuste. Ses feuilles sont plus larges. La floraison (rose foncé) a lieu à la fin de l’été. En raison de sa saveur citronnée, il parfume non seulement les viandes et les poissons (comme le thym commun) mais aussi les desserts et les boissons glacées.

La préparation du sol

Le thym préfère les endroits abrités du vent et ensoleillés. Il pousse très bien dans un sol alcalin léger et bien drainé, mais il s’accommode également d’un sol sableux ou calcaire. Par contre, un sot argileux ne lui convient pas. Si la terre de votre jardin est lourde, incorporez-y des matières organiques telles que la tourbe qui facilitera le drainage. N’en mettez que des petites quantités sinon vos plantes pousseraient trop vite et pourraient souffrir du froid.

Les moyens de reproduction du thym

calendrier lunaire thym serpolet rose

La multiplication du thym se fait par bouturage, par division des pieds, par marcottage ou par semis.
Une solution plus simple encore consiste à aller acheter de jeunes plants. Il arrive aussi très souvent que la plante se reproduise toute seule, par semis, même dans les alléss.

Pour faire des boutures, choisissez des pieds qui ont été mis en place au debut de l’été et prélevez-y des sections de 5 cm à l’extrémité des jeunes pousses. Piquez ces boutures dans un pot rempli d’un mélange égal de tourbe et de sable et recouvrez le recipient avec un sachet en plastique transparent. Lorsque les boutures ont pris racines, transplantez-les dans des pots de 7 cm remplis d’un mélange de terre et de terreau. Les jeunes plants seront mis en terre au début de l’automne à 30 ou 40 cm les uns des autres.

La division du pied se fait entre le milieu et la fin du printemps, lorsque la température s’adoucit. Arrachez doucement un plant adulte à l’aide d’un transplantoir ou d’une bêche, puis divisez délicatement le pied pour séparer les racines et remettez chaque touffe en terre. Cette méthode est plus rapide que le bouturage : vous aurez de nouvelles pousses dès la première saison alors qu’avec le bouturage, il vous faudra attendre jusqu’au printemps suivant.

Le marcottage serait également entre le milieu et la fin du printemps. Aplatissez la touffe et recouvrez les branches avec de la terre, en laissant dépasser les extrémités sur 8 ou 10 cm. Les sections de branche ainsi enfouies vont produire des racines sur toute leur longue et vous n’aurez plus qu’à les couper et à les replanter pendant l’été ou au debut de l’automne.

Les semis sont beaucoup plus délicats. Ils ont lieu à la fin du printemps. Remplissez des caissettes avec du compost spécial pour semis ; humidifiez-le et semez-y les petites graines bien dru. Recouvrez ensuite d’une couche de compost tamisé aussi fine que possible et maintenez les semis au chaud (16°) jusqu’à la germination. Transplantez les plantules dans des caissettes plus grandes ou bien dans des pots individuels de 5cm. Lorsque les plants sont suffisamment robustes, mettez-les en terre à 30 cm les uns des autres, après avoir pris soin de les endurcir en plaçant les pots à l’extérieur par beau temps.

N’oubliez pas d’utiliser le calendrier lunaire mensuel afin d’optimiser les influences de la Lune pour multiplier vos pieds de thym … ils vous le rendront bien.
Et si vous ne voulez manquer aucun moment important au jardin potager alors laissez-vous guider par votre sorcière bien-aimée en suivant le calendrier lunaire jardiner avec la Lune par emails

Quelques conseils..calendrier lunaire thym serpolet

  • N’arrosez pas vos plantations en été.
    L’eau de pluie doit normalement suffire si la saison n’est pas trop sèche.
  • Désherbez-les soigneusement, afin que tes herbes sauvages ne les étouffent pas.
  • En hiver, recouvrez le thym citron d’une cloche pour le protéger du gel, de même pour le thym commun s’il fait vraiment froid. Rentrez les cultures en pots jusqu’au printemps.
  • Remplacez les plants tous les 3 ou 4 ans, car ils ont tendance à s’éclaircir avec le temps.
  • Le thym n’est pas sujet aux maladies, mais prenez garde aux pucerons qui peuvent causer des dégâts. En cas d’alerte, pulvérisez de la pyréthrine.
  • Le thym frais se récolte pendant tout l’été, au fur et à mesure des besoins, par temps sec de préférence.

 

Votre sorcière bien-aimée vous conseille de planter du thym dans votre jardin potager ou sur votre balcon, ou rebord de fenêtre… c’est une plante pleine de vertus médicinales, mais nous en reparlerons dans un prochain article.

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!