Sélectionner une page

Petite mais vivant en grandes colonies, la fourmi est souvent combattue au jardin. Apprenez à connaître ses qualités et à limiter ses défauts. Chaque être vivant a sa place dans l’équilibre de notre écosystème.

Avec ses six pattes, elle est classée parmi les insectes hyménoptères.
La fourmi des gazons est la moins exigeante et c’est elle que l’on rencontre le plus souvent dans les jardins. Elle fait son nid dans le sol autant que dans les interstices des murets et dans les vieilles souches.
D’autres espèces s’installent dans la mousse, les arbres crevassés ou les touffes d’herbes dans les prairies.

La fourmi essaime à partir de mai-juin et jusqu’en août.
La femelle a des ailes pour son vol nuptial puis elle les perd quand elle fonde sa colonie. Chez cer­taines espèces, le mâle a aussi des ailes.

calendrier lunaire fourmi

Comment gérer la fourmi dans son jardin ?

Son principal défaut est de choyer les puce­rons, car ces derniers produisent un miellat dont elle est friande et qui constitue presque un tiers de sa nourriture.
Les fourmis vont même jusqu’à transporter les pucerons sur les plantes qu’ils affectionnent.
Mais elles consomment aussi des larves, des chenilles, des guêpes, des charançons, des criquets et tout insecte passant près de la fourmi­lière.
Ces chasseuses dévorent donc un bon nombre de parasites des cultures et des plantes d’ornement.
Il faut donc savoir les éloigner des espèces trop sensibles aux pucerons, comme les rosiers, en les entourant de plantes aromatiques.
Ces aromatiques, en particulier la menthe, le thym et la lavande, dégagent effectivement une odeur que les fourmis ne supportent pas.

Conseil : Les plantes aromatiques éloignent les fourmis à condition qu’elles soient basses et bien touffues. Dans ce but, rabattez les lavandes chaque année.

Les fourmis ont un autre avantage, elles aèrent le sol par le creusement des galeries de la fourmilière.
Elles combattent aussi très efficacement les chenilles processionnaires du pin.

Astuce de votre sorcière bien-aimée du calendrier lunaire : Si vous voulez déplacer une fourmilière sans employer de produits toxiques pour la faune et le sol, renversez un pot garni de mousse au-dessus. 10 jours plus tard, déplacez simplement le pot ailleurs.

N’hésitez pas à me laisser vos expériences dans les commentaires en bas de pages.

Et si vous désirez aller à la rencontre d’autres animaux des écosystèmes de nos jardins… suivez votre sorcière bien-aimée du calendrier lunaire …

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!