Sélectionner une page

Pourquoi et comment faire son potager ?

Faire pousser vous-même des légumes, des herbes aromatiques et des fruits vous permet de manger des aliments frais, goûteux et sans produits chimiques.
Les meilleurs aliments sont ceux qu’on trouve au plus près possible de leur source. Les fruits et légumes ramassés dans votre jardin ont meilleur goût et sont plus bénéfiques à votre santé que ceux ayant parcouru de longues distances par voie aérienne, maritime ou routière (sans compter la pollution en moins).
Votre jardin sera plus riche si vous plantez plusieurs sortes de plantes. Ces dernières attireront une diversité tout aussi riche d’espèces sauvages.

 

Faire son potager, pourquoi pas vous ?

Le choix des fruits et légumes

Commencez par faire une liste de tous les fruits et légumes que vous mangez régulièrement, plus ceux que vous souhai­teriez goûter.

De nombreuses plantes comestibles, comme les légumes et les herbes aroma­tiques, sont faciles à cultiver et pourront être récoltées rapidement.
Faire son potager avec les enfants, c’est tout à fait possible. Planter des graines et s’occuper de plantes qui poussent bien (échalotes, radis, carottes et salades), ils vont adorer ça.
Les arbres fruitiers sont des investissements à long terme.
Les pommiers, les poiriers et les cassissiers par exemple, demanderont plusieurs années avant de produire des fruits. Une fois qu’ils commenceront à en donner, les arbres resteront actifs pendant de nombreuses années. Ils demanderont moins d’entretien que les légumes. (voir mon article comment booster la production de mon arbre fruitier).

L’étape suivante consiste à mesurer la taille de votre jardin et voir si vous avez assez de place pour tous les faire pousser.
Pensez à la quantité nécessaire pour nourrir toute votre famille. (Voir mon article : mon jardin potager nourrit ma famille toute l’année). Rien ne sert de planter dix pommiers pour une famille de quatre. Il vaut mieux commencer avec quelques plants et aviser par la suite.

La taille des cultures

Pour faire son potager,  vous n’avez pas besoin de disposer de plusieurs hectares. Même un petit jardin peut accueillir un ou deux plants comes­tibles. Vous pouvez faire pousser des pommes de terre dans des barils, des herbes aromatiques et des arbres fruitiers en pot.

Pour faire son potager en appartement, vous pouvez planter des légumes et des herbes dans des jardinières. Essayez de planter des tomates rampantes, des herbes ou des fruits comme des fraises dans des paniers suspendus pour parer au manque d’espace au sol.
Cultiver un jardin comestible signifie utiliser tout l’espace disponible autour de vous.

calendrier lunaire faire son potager

 

Concevoir le jardin

Pour tirer le meilleur parti de votre potager et être sûr que la nourriture que vous produisez est saine et fraîche, différents facteurs sont à prendre en compte. Faire son potager près d’une route passante signifiera par exemple manger des légumes pollués par les voitures.

Quand vous positionnez vos plants, pensez également à l’environnement de votre propre jardin. Chaque site est différent et a des besoins spécifiques pour réussir à cultiver des plantes.
Vérifiez le pH du sol avant de vous lancer dans la culture de certains légumes comme les choux-fleurs et les choux qui ne pousseront pas si le sol est trop acide (pH inférieur à 6,5).
Testez également la teneur en nutriments du sol. Les résultats vous indiqueront si vous devez amélio­rer la qualité du sol avant de planter. (voir mes articles sur : comment reconnaitre un type de sol en quelques secondes, la structure du sol, les améliorations des sols : toutes les solutions)

Testeur de pH
Cliquez sur l’image ci-dessous :

L’aspect de votre jardin

L’aspect de votre jardin est lui aussi crucial pour déterminer où planter.

Les fruits ont par exemple besoin de beaucoup de soleil pour mûrir correcte­ment et pour développer leurs saveurs.
Il sera également plus pratique de plan­ter les arbres fruitiers au-dessus d’une pelouse pour faciliter la récolte des fruits.

Votre plan doit tenir compte des différences entre les plantes annuelles et les pérennes.
Les plants de légumes annuels, comme les pommes de terreles carottes, les choux et les betteraves, nécessitent une rotation pour éviter les attaques de parasites du sol et de maladies.

Les fraises sont un bon exemple, car elles sont des annuelles et elles ont besoin d’être multipliées tous les ans.
Un parterre de fraises avec des fleurs et des herbes aromatiques annuelles (comme le basilic ou l’aneth) sera une solution pratique pour éviter les problèmes de parasites du sol.

Les cultures vivaces, comme les asperges et la rhubarbe, méritent d’avoir un coin qui leur est réservé, et n’ont pas besoin de rotation.
Les framboises et les mûres, qui sont des plantes vivaces, trouveront leur place sur un treillis métallique perma­nent. Évitez de les placer en massif.

Pensez aussi à la difficulté que repré­sente la culture de certaines plantes.
Les pêches sont par exemple des fruits très exigeants. Elles sont sensibles aux mala­dies et nécessitent beaucoup d’entretien.

 

Planter le potager

Avant de faire son potager, pensez d’abord aux techniques de culture… quelle philosophie de vie avez-vous ? Aujourd’hui les jardins potagers prennent de multiples facettes qui reviennent vers une agriculture biologique : potager synergique, jardinage biologique, permaculture…).
Pensez également à associer la Lune au jardinage, afin d’optimiser vos résultats. Jardiner avec la Lune est un excellent moyen d’avoir de beaux légumes. Retrouvez toutes les activités au jardinage dans mon calendrier lunaire mensuel.

Faire son potager de A à Z est possible si vous venez d’emménager dans une nouvelle maison.

Si votre jardin est déjà établi, ne déracinez pas toutes les plantes. Vous pouvez très bien incorporer des plantes comestibles dans votre jardin d’ornement, et ajouter des fruits, légumes et herbes dans un parterre. Cet agencement évitera que les plants poussent dans des rangs monocultures visuellement inintéressants.

Quand vous planifiez votre potager, renseignez-vous sur la hauteur adulte des plantes qui vous intéressent. Il ne faut pas oublier non plus que la plupart des gros plants auront en plus besoin de tuteurs.

Et pour se rappeler les variétés plantés,
n’oubliez pas les étiquettes
cliquez sur l’image ci-dessous :

Exemples d’agencements

Si vous plantez des légumes dans de nouvelles parcelles, vous pouvez les inter­caler avec des herbes aromatiques ou des plantes ornementales. Intercaler des plantes odorantes comme les soucis (Calendula), les œillets d’Inde (Tagetes patula) et l’origan (Origanum) vous permettra de limiter les parasites et d’attirer des insectes utiles.

Si vous devez enlever un arbre ou un buisson mort ou qui est devenu trop grand pour son emplacement, remplacez-le par un arbre fruitier (pommier, groseillier, framboisier, pommier sauvage, prunier ou cerisier). (Voir mon article comment booster la production de votre arbre fruitier). Il apportera à votre jardin de la couleur et de la texture. En plus de fruits qui nourriront votre famille, il attirera toutes sortes d’oiseaux et d’insectes.

La laitue, la ciboulette, les pensées et le persil créent de magnifiques bordures le long de parterres élevés.
Les plantes hautes, comme l’aneth, les tournesols, les hémérocalles, le fenouil, les valérianes, les petits pois et les haricots, seront mieux à l’arrière des parterres ou au centre de pots. N’oubliez pas d’installer des treillis au besoin.
Choisissez des fleurs comestibles, comme les nasturtiums et la ciboulette, pour régaler vos yeux et vos papilles.

Vous pouvez également planter une pelouse comestible, dans laquelle une partie (ou la totalité) du terrain sera recouverte avec des fraises. Elles sont intéressantes car elles produisent des fruits quasiment tous les ans, elles tolèrent les sols mar­ginaux et l’ombre légère. Néanmoins, de larges zones de fraisiers auront tendance à attirer les parasites. Intercalez-les avec des herbes odorantes fortes comme du thym ou de l’origan. Vous pouvez par exemple conserver une couche permanente d’herbes et faire une rotation de plants de fraises sur un cycle de deux ou trois ans.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire, liker et/ou partager sur les réseaux sociaux.

Et que pensez-vous de çà ! :

error: Alert: Contenu protégé !!